Australie, Moto2 : Lopez survole les débats



Alonso Lopez était un cran au-dessus de ses adversaires à Phillip Island. L’Espagnol a remporté la course Moto2 sans jamais avoir été inquiété, malgré une pénalité Long Lap effectuée au troisième tour. Ai Ogura profite de la chute d’Augusto Fernandez pour prendre la tête du championnat.

Gagner malgré une pénalité ? Valentino Rossi l’avait déjà fait à Phillip Island, s’imposant en MotoGP en 2003 malgré une sanction de 10 secondes. Dix-neuf ans plus tard, Alonso Lopez a pris la suite en Moto2, remportant la course australienne en devant effectuer un Long Lap en raison d’un contact avec Celestino Vietti aux essais.

Troisième sur la grille, le rookie espagnol a jailli pour se hisser en tête dès les premiers hectomètres, se mettant rapidement à l’abri d’un trio de poursuivants composé de Fermin Aldeguer, Tony Arbolino et Augusto Fernandez. Il est entré dans le troisième avec 2,8 secondes d’avance au moment de son Long Lap, d’où il est ressorti leader avec une marge de 1,2 seconde. Largement assez pour ne pas se faire attaquer, continuer à dominer et l’emporter au bout de 38 minutes d’effort. Un deuxième succès en carrière impressionnant pour le pilote Boscuscoru, arrivé en championnat du monde Moto2 en mai dernier.

Alonso Lopez étant sans rival, il a fallu se reporter sur la bagarre pour le podium pour le suspense. Deux semaines après sa victoire en Thaïlande, Tony Arbolino se voyait sur la boîte mais a tout perdu en chutant. Augusto Fernandez lui a emboîté le pas en tombant alors qu’il était troisième, et qu’il allait faire une excellente opération au classement général puisqu’il mettait ses rivaux pour le titre, Ai Ogura et Aron Canet, loin derrière lui. Sa faute a offert sur un plateau la deuxième place à son coéquipier Pedro Acosta.

Lointain quatorzième sur la grille, Jake Dixon a profité de ces incidents pour prendre la médaille de bronze du jour devant Fermín Aldeguer, auteur de son meilleur résultat en carrière. Derrière, Manuel Gonzalez (5ème) et Jeremy Alcoba (6ème) égalent leur meilleure performance dans la catégorie intermédiaire, lors d’une course disputée dans des conditions froides et sur le tant atypique circuit de Phillip Island, où les surprises ne manquent jamais.

Onzième d’un Grand Prix difficile, Ai Ogura signe son pire résultat de l’année à la régulière mais reprend cependant la tête du championnat à Augusto Fernandez, du fait de son erreur. Les deux leaders du mondial sont désormais séparés de 3,5 points, alors que 50 restent à prendre. Ils sont maintenant mathématiquement les seuls à pouvoir succéder à Remy Gardner en Moto2.

Parti vingt-cinquième, Barry Baltus a signé une première partie de course intéressante. Le jeune belge était quinzième quand il est parti à la faute à 8 tours de l’arrivé, mettant fin à une série de cinq courses d’affilée dans les points. Il aura l’occasion de se reprendre à Sepang, en Malaisie, dans une semaine.

GP d’Australie (Phillip Island) – Course Moto2 :

Championnat Moto2 actuel : 1. Ai Ogura 242 pts, 2. Augusto Fernandez 238,5 (-3,5), 3. Aron Canet 192 (-50), 4. Celestino Vietti 165 (-77), 5. Pedro Acosta 152 (-90)…

Izan Guevara sacré champion Moto3 avec la manière

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires