Bagnaia éteint la polémique : « Fatigué de devoir justifier chaque mot sorti de son contexte pour ouvrir une polémique. »



Francesco Bagnaia est au coeur d’une polémique depuis dimanche soir, et les propos tenus à la fin du Grand Prix de France. Évoquant le sujet de la sécurité, le pilote Ducati expliquait, entre autres choses, que la réduction des écarts entre motos d’usine et satellites entraînait plus de bagarres, donc augmentait les risques de contacts et d’accidents (lire ici).

D’aucuns ont interprété ses propos comme une demande à redonner l’avantage aux motos d’usine face aux satellites. « Une énorme ânerie », répondait alors le patron de l’équipe GasGas Factory Racing Tech3, Hervé Poncharal. Le champion du monde MotoGP 2022 a livré son droit de réponse à Autosport, estimant que ses propos ont été sortis de leur contexte.

Francesco Bagnaia sur Autosport : « Ce qui a été publié est hors contexte en raison de l’interprétation faite par certaines personnes. On m’a interrogé sur la sécurité et les raisons de l’augmentation des accidents et j’ai simplement essayé de faire une analogie en disant que cela n’arrivait pas avant. »

« Je pense qu’il y a quelques années, il y avait moins de contacts parce qu’il y avait une grande différence entre les meilleurs pilotes et les autres. Aujourd’hui, tout est beaucoup plus serré. Je suis arrivé en MotoGP avec une équipe indépendante, comment pourrais-je suggérer de créer un fossé entre les motos d’usine et les motos satellites ? »

« Après Le Mans, j’ai déconnecté des réseaux sociaux pendant trois jours, sans téléphone, et quand je suis revenu, j’ai vu la polémique qui avait été créée avec Poncharal et amplifiée par le site officiel du Championnat. »

« Ça a été l’effet boule de neige alors qu’à aucun moment je n’ai fait de commentaire pour créer une polémique. Au contraire, je suis conscient que la sécurité est un sujet très sérieux. Malheureusement, on entre dans une dynamique où certains préfèrent chercher la polémique plutôt que de parler des vainqueurs ou des belles batailles en piste. »

« Ces derniers temps, on parle trop de choses qui ne sont pas de mon ressort. Je suis un pilote, je suis amoureux de ce sport et mon seul objectif est de gagner des courses et de travailler avec mon équipe. Désormais, je ne parlerai que du sport, c’est ce que je connais le mieux, et je laisserai le reste aux autres. »

« Je suis fatigué de devoir justifier chaque mot qui est sorti de son contexte comme prétexte pour ouvrir une polémique. »

« Il faut de l’écart entre les motos d’usine et satellites » : Bagnaia suscite la polémique

9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anstrella
9 mois il y a

Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://u.to/Fu0GHw

Cris
9 mois il y a

Il s’enfonce encore plus….avant les meilleurs pilotes étaient meilleurs…..parcs qu’ils avaient les meilleures motos….maintenant on se rend compte finalement qu’avec des motos identiques….il n’y a pas de meilleur….le championnat du monde est biennolus équilibré désormais….enfin pour ceux qui ont une marque de moto performante ….usine…ou pas.

Etienne
9 mois il y a

Je trouve que l époque des 4 Fantastiques était interssante, on ne s ennuyait pas meme en sachant a l avance que les gagants se contaient sur les doigts d une main.
Aujourd hui tout le monde peux gagner, c est super d un coté.
Mais paradoxalement cela apporte de la confusion pour le public.
(les ventes n ont jamais été aussi basses)
Surtout ceux qui sont plus novices et qui ont besoin d’identifier facilement les deux protagonistes principaux (ex Federer/Nadal, Rossi/Marquez, Ferrari/Mercedes, etc…)

Ludo
9 mois il y a

Ah bas c’est cûr, c’est la faute de Poncharal…

Michmag
9 mois il y a
Répondre à  Cris

Tout à fait d’accord

Ju
9 mois il y a
Répondre à  Cris

Exactement

Cagaze
9 mois il y a
Répondre à  Cris

D’accord avec ton com !

Cagaze
9 mois il y a

Parle un peu beaucoup moins et concentre-toi sur ton job, piloter !

[…] Bagnaia éteint la polémique : « Fatigué de devoir justifier chaque mot sorti de son contexte pou… […]