« De plus en plus proche des meilleurs » : Marquez enflamme Phillip Island !



Un sauvetage spectaculaire, la Honda en glisse, une première ligne, des sensations physiques positives : Marc Marquez a fait le show à Phillip Island, ce samedi, et ressort comme l’un des hommes forts du samedi. Il est « de plus en plus proche des meilleurs ». Sa stratégie pour la course ? « Tout donner et on verra. »

Une première ligne acquise en suivant Francesco Bagnaia : « La référence de Pecco, son aspiration, était cruciale. Avec mon package actuel il me serait impossible de faire ce chrono sans ça. Mon rythme n’est pas mal, pas le meilleur mais pas mal. J’ai bien travaillé avec le team tout le week-end. Vendredi on a travaillé pour le futur, aujourd’hui pour le présent. On avance, on est de plus en plus proches des meilleurs, c’est important. Ce sera une longue course, il sera important de bien choisir le pneu arrière et on verra. »

Un sauvetage digne de l’ancien Marc Marquez dans le virage 10 : « J’arrivais vite dans ce tour et je suis rentré vite dans le virage 10 vite. J’ai essayé de pousser un peu plus sur l’avant pour finir de tourner et j’ai eu la même chose qu’en 2019. Ce qui est bien c’est que le bras, tout le corps, ont bien réagi, comme en 2019. Ce n’est pas le meilleur signal car ça veut dire qu’on est à la limite, mais c’est bien pour les gens. »

Une condition physique qui s’améliore : « Après la quatrième opération je me suis immédiatement senti mieux. C’est vrai que le bras a eu quatre opérations, ce n’est plus le même, mais je me suis senti mieux, je peux m’entraîner normalement à la salle, je ne dois pas faire des exercices spéciaux ou en éviter certains, et je me sens mieux sur la moto. Ici c’est un circuit spécial, à Sepang ce sera plus difficile mais l’important est que depuis le test de Misano jusqu’à maintenant, l’évolution est positive. »

« Il y a encore du travail à faire. C?est vrai que petit à petit je me sens bien mieux, mais je sens encore des hauts et des bas. Après la Thaïlande j’ai eu besoin de temps pour récupérer, mais ici je suis frais et je roule bien. L’objectif est de me battre avec les meilleurs, peu importe par quel moyen, d’être là.

La stratégie de course, c’est de tout donner : « Bien sûr, la gestion des pneus sera importante, mais Pecco a aussi une bonne expérience, Jorge comprend bien la catégorie… Tout le monde sait. Et quand une moto est rapide en ligne droite, gérer les pneus est plus facile. Je n’en suis pas au point de penser à la gestion des pneus : mon objectif est de partir, et si je peux être là… Si je dois utiliser le pneu arrière pour être là, je le ferai, et on verra à la fin. C’est vrai que c’est la course où je me sens le plus proche des meilleurs, mais je ne suis pas le plus rapide. Et si tu n’es pas le plus rapide, tu ne peux pas gérer les pneus : tu dois tout donner. »

Rêver du podium (à la télévision DAZN) : « Le mot ‘podium’ est réel, ce n’est pas quelque chose dont tu te dis que c’est impossible. Le mot ‘podium’ est réel si tout s’emboîte, si on choisit le bon pneu arrière, qu’on part bien, qu’on fait de bons premiers tours et que les Ducati freinent un peu (sourire). »

Marquez teste en plein GP : « L’objectif est de travailler pour le futur »

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir membre Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dzb
1 mois il y a

Dommage pour Quarta mais Mm fidèle à lui même va lui pourrir la vie…

marcel
1 mois il y a
Répondre à  Dzb

ça va il ne la pas trop gêné lol