Jerez, Zarco (chute) : « Il me manquait quelque chose »



Tombé à Jerez, Johann Zarco signe son deuxième résultat blanc de l’année, lors d’un week-end où il n’a jamais eu le bon feeling sur sa Ducati. Mais le Français a des idées pour progresser.

Pas au mieux à Jerez, ce week-end, Johann Zarco avait réussi à accrocher la deuxième ligne en qualification (6e). Il espérait en tirer profit pour obtenir un bon résultat en Andalousie, sur un circuit où il n’avait jamais fait mieux que 8e avec la Ducati.

Neuvième après quelques centaines de mètres, le Français tenait son rang dans le top-10 et s’apprêtait à attaquer Marco Bezzecchi pour cette même 8e place quand il a perdu l’avant, au 10e des 25 tours de course. « Il est difficile à doubler. Peut-être commençait-il à avoir du peu de mal, et j’ai senti pouvoir passer. J’essayais de bien préparer le virage 5 pour faire un bon freinage au virage 6, mais j’ai manqué de grip à l’entrée et l’avant a croisé », a-t-il expliqué une petite heure après les faits.

« Quelque chose manquait », résume le double-champion du monde en repassant l’ensemble de son week-end, « mais le point positif est que Pecco (Bagnaia) a gagné. Ça va donner de bonnes infirmations à Ducati, et c’est une bonne manière de voir que quand il manque quelque chose, tu ne peux pas tout faire à ta manière. C’était mon problème aujourd’hui. Je vais essayer de trouver ce qu’il me manque demain (au test post-GP), car il semblait que nous progressions bien, mais pas assez pour nous battre en course ».

Au programme de Johann Zarco : s’inspirer des performances et données des autres Ducatistes pour progresser là où il en a besoin. « J’ai pu bien voir comment roulait Bezzecchi, qui a fait une bonne course. Je ne fais pas les mêmes choses avec la même moto. Quand j’arriverai à faire ce que les autres peuvent faire, peut-être pourrai-je passer un grand cap. »

Cinquième du championnat au départ, le Français recule au septième rang, à 18 points du troisième. Une bataille est perdue, mais pas la guerre. « C’est dommage d’avoir chuté car je ne prends pas de point. Tout le monde est proche au championnat, donc c’est toujours bien de marquer 8-9 points quand c’est possible. Je ne l’ai pas fait, c’est triste mais je ne suis pas trop miné cause c’est la course, nous étions tous à la limite. » Revanche dans deux semaines devant son public, au Mans.

Jerez, Championnat : Quartararo seul leader, top-4 en 20 points

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vr
17 jours il y a

FORZA ZARCO

Menget
17 jours il y a

Bah il lui manquait ….de rester sur la piste ,tout simplement.

Philippe
17 jours il y a

Comme toujours du grand Zarco…il apprends des autres….encore un départ raté….pourquoi faire de bonne qualifs si c’est pour tout perdre dès le départ…maintenant il apprend du débutant Benzzechi….en attendant tout le monde gagne sur Ducati…Miller Bagnaia Bastianini Martin….et toujours pas Zarco qui apprends des autres…méthode Couet quand tu nous tiens…..

[…] « Je continue à progresser avec le bon feeling », a-t-il fait savoir en cours de route, lui qui disait « manquer de quelque chose » pour être suffisamment compétitif ces derniers […]

[…] « Je gaat verder à progresser avec le bon gevoel »at-il fait savoir en cours de route, lui qui disait « manquer de quelque koos » pour être suffisamment compétitif ces derniers […]