La Dorna rappelle Suzuki à l’ordre



Suzuki ne peut quitter le MotoGP sans trouver un accord avec Dorna Sports pour casser son contrat, a fait savoir le promoteur du championnat. Qui assure aussi que d’autres marques et équipes sont sur le coup pour remplacer le Team Suzuki Ecstar.

Un communiqué pour calmer la tempète. Une paire d’heures après l’annonce – non-officielle mais confirmée par les membres du Team Suzuki Ecstar – du départ de Suzuki fin 2022, le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, a réagi à travers un texte publié ce mardi midi.

On y apprend, d’abord, qu’un contact a été établi avec Suzuki, dont le contrat en MotoGP est censé se terminer fin 2026. « Suivant les récentes rumeurs du retrait de Suzuki du MotoGP à la fin de l’année 2022, Dorna Sports a officiellement contacté le constructeur afin de rappeler que les conditions de son contrat pour rouler en MotoGP ne lui permettent pas de prendre cette décision de manière unilatérale. » Autrement dit, il va falloir s’entendre. Et, peut-on supposer, passer à la caisse pour casser l’accord en vigueur.

La suite du communiqué se veut rassurante quant au futur d’une grille MotoGP à 24 pilotes. Le message de la Dorna est clair : si Suzuki s’en va, d’autres pourront prendre sa place dès l’an prochain. « Si Suzuki devait partir après accord entre les deux parties, Dorna Sports décidera du nombre idéal de pilotes et d’équipes en MotoGP en 2023. »

« Dorna continue à recevoir beaucoup d’intérêt de la part de plusieurs équipes officielles et teams indépendants qui veulent rejoindre la grille MotoGP, sport qui continue à diffuser un exemple général de compétition, d’innovation et de divertissement, atteignant des centaines de millions de fans à travers le monde », poursuit le promoteur.

Et « l’intérêt de ces parties ont été re-confirmés dans les dernières vingt-quatre heures », conclut Dorna Sports. Autrement dit : certains sont déjà sur le coup pour entrer en MotoGP à la place du Team Suzuki Ecstar. Se dirige-t-on vers la constitution de la tant espérée deuxième équipe Aprilia, dernier constructeur à n’en avoir qu’une ? Affaire à suivre.

Onde de choc en MotoGP : Suzuki s’en ira fin 2022

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis NERET
6 mois il y a

« Crise » = Opportunité ! Le MotoGP se porte très bien, visibilité au Top; la Dorna se frotte les mains. Avec, ou sans Suzuki. 2 Places se libèrent en 2023 ? 2 Marques frappent à la porte. 1. Aprilia pour son équipe satellite 2. Gas Gas la cousine rouge de KTM mise en avant cette année et, déjà là en Moto3, en Moto2 Le robinet financier de la maison Autrichienne Ouvert en grand, il n’est donc question que de droit d’entrée que la Dorna doit négocier, avec le tarif de sortie de Suzuki désormais. Au plus offrant ? Business is business.… Lire la suite »

[…] La Dorna rappelle Suzuki à l’ordre […]