Le pilote d’essai Yamaha sera « encore plus important » en 2023



La réduction du nombre de pilotes Yamaha en championnat du monde MotoGP va accroître le rôle joué par Cal Crutchlow dans le test team de la marque japonaise.

Avec seulement deux machines en lice en 2023, contre huit pour Ducati et quatre pour Honda, KTM et Aprilia, Yamaha sera le constructeur le moins bien représenté du prochain championnat du monde MotoGP. Une première dans l’ère du MotoGP, due au départ de l’équipe RNF qui a préféré travailler avec Aprilia. Parmi les désavantages qui en découlent, il y aura le manque de données et la difficulté à faire essayer des pièces aux pilotes en cours d’année.

Fabio Quartararo et Franco Morbidelli, du team Monster Energy Yamaha MotoGP, devront travailler encore plus étroitement avec le pilote d’essai de la marque japonaise, Cal Crutchlow. Ce-dernier aura un rôle encore plus crucial que par le passé, a souligné le patron de Yamaha Motor Racing, Lin Jarvis, dans un entretien donné à Crash.net.

« Avec seulement deux motos sur la grille, nous aurons plus que jamais auparavant besoin de Cal. (…) L’année prochaine, ses tests seront encore plus importants, car nous n’aurons pas quatre pilotes à chaque week-end. Nous n’aurons pas toutes les données disponibles », reconnaît le dirigeant britannique.

Cal Crutchlow est le premier à avoir essayé le nouveau moteur de la Yamaha YZR-M1, sujet central pour la firme d’Iwata puisque le déficit de puissance est le principal problème pointé du doigt par les pilotes. « Nous sommes assez confiants dans le fait d’avoir un meilleur niveau de puissance et de potentiel du moteur l’année prochaine, et cela aidera tous les pilotes Yamaha. Et j’espère que nous serons en mesure de nous battre pour un autre titre », poursuit Lin Jarvis.

Outre les tests organisés durant l’année, Yamaha pourrait utiliser son droit à aligner Cal Crutchlow à trois reprises pendant la saison. Une manière de gagner du temps de roulage, d’accumuler des données et de lui faire tester quelques éléments pendant les Grands Prix. « Peut-être que nous le verrons faire quelques wild-cards l’année prochaine. Nous n’avons pas encore décidé. Nous n’avons pas de plan fixe, mais c’est personnellement ce que j’aimerais voir. »

Pilote d’essai Yamaha depuis 2021, le Britannique a depuis participé à dix Grands Prix : quatre en 2021, lorsqu’il a fallu pallier à l’absence de Franco Morbidelli, blessé, ainsi qu’au départ de Maverick Viñales ; six en 2022, en remplacement d’Andrea Dovizioso qui a tiré sa référence après la course de Misano. Le meilleur résultat qui a été obtenu est une douzième place à Sepang, le 23 octobre dernier.

Quartararo a marqué 97 % des points constructeurs de Yamaha en 2022

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Odie Oliver
1 mois il y a

Ok

Odie Oliver
1 mois il y a

Morbidelli a les fesses qui chauffe

une place pour Morbidelli.....
1 mois il y a
Répondre à  Odie Oliver

Faudrait signaler ça Anabella et consort,Alturi recrute tout ce qui est chaud….