Les pneus du GP du Portugal 2023



Nouvelle saison, nouveau programme avec les courses sprint, nouvelle allocation de pneumatiques : Michelin vous présente le Grand Prix moto du Portugal 2023, le premier de la saison, et vous donne quelques clés pour mieux suivre ce week-end de compétition.

Communiqué Michelin Motorsport :

La saison MotoGP 2023 démarre pour la première fois de l’histoire du championnat à Portimão, où le Grand Prix Tissot du Portugal sera riche en nouveautés.

Situé sur les hauteurs de Portimão, l’Autódromo Internacional do Algarve offre une capacité de 100 000 places, un développement de 4,6 km et compte 15 virages neuf à droite et six à gauche. La ligne droite des stands, longue de près d’un kilomètre, permet aux pilotes de dépasser 350 km/h. Son profil vallonné, avec notamment la descente vers le premier virage, vaut au circuit portugais le surnom de « toboggan à haute vitesse ».

A partir de cette année, le format du week-end de course est remanié par Dorna Sports, avec des séances d’essais libres revisitées et l’introduction d’une course Sprint le samedi après-midi. Cette dernière se déroulera sur une distance divisée par deux par rapport à celle de la course principale, et permettra aux neuf premiers pilotes classés de marquer la moitié des points habituellement attribués lors d’un Grand Prix.

Le nouvel agenda s’applique dès le vendredi. Si la FP1 reste inchangée, la FP2 a été rallongée et dure maintenant une heure, quinze minutes de plus que l’an dernier, afin que les équipes puissent travailler aux réglages des motos pour les qualifications et la course. Les temps cumulés des deux première séances d’essais libres déterminent l’accès direct à la Q2 pour les dix premiers pilotes.

La journée de samedi démarre avec 30 minutes de FP3. Fait nouveau cette saison, cette séance n’affecte plus les qualifications. Les Q1 et Q2 se disputeront ensuite pour déterminer l’ordre de départ aussi bien du Grand Prix que de la course Sprint. Comme c’était le cas par le passé, les deux pilotes les plus rapides en Q1 accéderont à la Q2. Organisée le samedi après-midi, la course Sprint contribuera au spectacle du week-end de course. La FP4 a été supprimée au bénéfice de la course Sprint.

Dimanche, l’action démarre toujours avec le Warm-up du matin, réduit à dix minutes, et se poursuit à partir de 14h00 (heure locale) avec le Grand Prix du Portugal 2023. L’épreuve comptera 25 tours, pour une distance de 115 kilomètres. Le record du tour en course a été signé par le français Fabio Quartararo l’an dernier, avec un chrono de 1’39.435, tandis que le record absolu du circuit a déjà été battu par une dizaine de pilotes lors des tests du 11 et 12 mars derniers. Il appartenait à Francesco Bagnaia, qui avait arrêté le chrono en 2021 sur 1’38.725.

Cette année, Michelin propose une nouvelle allocation de pneus MICHELIN Power Slicks composée de trois crans de gomme à l’avant et de deux à l’arrière, soit un de moins qu’en 2022. Au Portugal, le choix pour l’avant s’opérera entre trois pneus symétriques : un Soft, un Medium et un Hard, tandis qu’à l’arrière les pilotes pourront opter en alternative pour le pneu Soft (asymétrique) ou pour le Medium (symétrique).

Au printemps, les températures sont douces en Algarve, mais avec l’océan tout près, la météo peut vite changer. L’allocation de pneus MICHELIN Power Rain est reconduite par rapport à l’an dernier et se compose d’un Soft et d’un Medium symétriques pour l’avant, ainsi qu’un Soft et un Medium asymétriques pour l’arrière, équipés d’un côté droit plus dur.

« Les évolutions proposées par Dorna Sports cette année sont très intéressantes : elles permettent d’offrir plus de spectacle au public, sans augmenter la quantité de pneus consommés durant le week-end », déclare Piero Taramasso, le directeur de la compétition Deux-Roues de Michelin. « Nous avons même réduit la quantité globale de pneus produits, transportés et recyclés sur chaque week-end, en limitant à deux spécifications l’allocation de pneus arrière. Cette décision découle de l’usage réel des pneus durant les saisons précédentes, puisque l’une des trois spécifications arrière restait systématiquement aux stands. Ces pneus étaient préchauffés et, parfois, risquaient d’être recyclés sans avoir été utilisés. »

« Pour l’avant, nous avons confirmé comme prévu les Soft et les Medium. Pour compléter l’allocation, nous avons finalement tranché en faveur du pneu Hard de 2022. En effet, en plus de ces trois pneus, lors des tests officiels de début mars nous avions apporté un nouveau Medium/Hard qui avait, lui aussi, donné pleine satisfaction. Nous avons donc décidé l’allocation définitive selon les prévisions météo, qui annoncent 24° C dans l’air, donc entre 30° et 35° C sur la piste, avec l’objectif de couvrir la plage de températures la plus large possible. »

« Enfin, je tiens à souligner le grand niveau de passion et d’engagement de toute l’équipe Michelin Motorsport, qui a travaillé dur durant l’intersaison et qui démarre 2023 sous les meilleurs auspices. »

Dans cet article