Sans Suzuki, la porte Honda s’ouvre à Mir



Joan Mir ne sera plus pilote Suzuki en 2023, du fait du retrait de la marque en MotoGP. Il pourrait revêtir les couleurs de Honda, avec qui il a été en contact durant la période hivernale.

L’information n’est pas encore officielle, mais elle est désormais connue de tous et confirmée par des membres de l’équipe : Suzuki quittera le MotoGP à la fin de la saison en cours. Un choix communiqué par les dirigeants du constructeur japonais au Team Suzuki Ecstar hier, lundi 2 mai, en marge du test de Jerez. Ce qui signifie que des dizaines de personnes se retrouvent sans travail. Dont les pilotes Alex Rins, qui doivent trouver un guidon pour 2023.

La volonté de leur team-manager, Livio Suppo, était de prolonger les contrats des deux hommes, arrivés chez Suzuki en 2017 et 2019. Cela en prenait le chemin, au regard des récents résultats obtenus, des progrès de la GSX-RR et de l’état du mercato. Les cartes sont totalement rebattues.

Champion du monde MotoGP 2020, Joan Mir a été contacté par Honda durant la dernière trêve hivernale. Le HRC cherchait un potentiel remplaçant à Pol Espargaro dans le Repsol Honda Team, si l’Espagnol ne parvenait pas à inverser la tendance et briller avec la Honda RC213V. Cela n’en prend pas le chemin.

Troisième du Grand Prix du Qatar, Polyccio n’a depuis plus réussi à rouler devant en 2022. Outre sa chute à Termas de Río Hondo, il a terminé douzième à Mandalika, treizième à Austin, neuvième à Portimao et onzième à domicile, sur le circuit de Jerez. Les espoirs levés par sa performance du début de saison sont en train de s’éteindre. Et avec eux ses chances de garder ses couleurs en 2023 ?

Désormais plus que jamais sur le marché des transferts, Joan Mir peut (va) se rapprocher de Honda et ouvrir les négociations qui étaient souhaitées par le constructeur japonais quelques mois plus tôt.

Onde de choc en MotoGP : Suzuki s’en ira fin 2022

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guiton
7 mois il y a

Pas sûr qu’il soit meilleur que Pol! Ça sera comme Lorenzo, un champion du monde en difficulté sur la Honda.

Denis NERET
7 mois il y a
Répondre à  Guiton

Popol qui arrivant, devait tout casser, n’y parvient pas. Désormais, il brille par ces incessantes critiques. Honda doit apprécier…

Denis NERET
7 mois il y a
Répondre à  Guiton

Pol… Emploi.

[…] Sans Suzuki, la porte Honda s’ouvre à Mir […]

[…] Sans Suzuki, la porte de Honda s’ouvre à Mir […]

[…] Sans Suzuki, la porte Honda s’ouvre à Mir […]

[…] Sans Suzuki, la porte Honda s’ouvre à Mir […]

[…] Sans Suzuki, la porte Honda s’ouvre à Mir […]

[…] Sans Suzuki, la porte Honda s’ouvre à Mir […]