« Totalement débile » : Quartararo critique l’arrivée des courses ‘sprint’



Pointé au quatrième rang de la journée d’ouverture au Red Bull Ring, le champion du monde n’a pas mâché ses mots au sujet de l’introduction d’un nouveau format pour 2023.

Sur un circuit qui ne sourit habituellement pas aux Yamaha, Fabio Quartararo a une nouvelle fois fait la différence ce vendredi au Red Bull Ring. Le Français s’est hissé en quatrième position au cumul des deux séances d’essais libres pris en tenaille par les Ducati et les Aprilia.

La nouvelle chicane : « C’est la première fois que je suis dans le Top 3 sur ce secteur depuis qu’on vient ici. Je crois que ça ne peut qu’être mieux. Sur la distance sur la distance de la course, je pense que ça peut affecter. Dans le virage n° 2b, je pense que ça peut glisser un petit peu. Le côté gauche est déjà super soft, un freinage de plus, une accélération de plus. Ça ne peut nous affecter un peu sur le pneu arrière. »

La chicane aide à être plus régulier : « Je me souviens que le virage n° 3 était l’un de mes points forts l’année dernière, mais c’était un point où je perdais aussi, la ligne étant tellement longue, je perdais du temps. C’est vrai que c’est plus facile d’être régulier, mais on ne peut pas tout avoir. Pour nous, je pense que la chicane est déjà mieux. »

Une bonne première journée : « Nous attendions de la pluie, mais c’était sec. J’aurais préféré la pluie parce que, sincèrement, notre moto est similaire à l’année dernière et dès qu’on part, nous sommes déjà dans le bain alors que les autres ont un peu plus de préparation. Mais quand on voit 7 Ducati dans les 10 premiers, je pense qu’ils sont déjà au point… »

Le nouveau format des week-ends pour 2023 : « Moi, je trouve que c’est totalement stupide. Ce n’est pas moi qui prends les décisions de format de course, mais je pense qu’on rentre dans un format qui est totalement débile. On fait de temps en temps comme en F1, je pense que ça peut être intéressant, mais (une course) tous les samedis, je pense qu’il y a des circuits où physiquement, on cravache, comme Assen, le Mugello… à la fin de la course, nous sommes rincés. Savoir qu’il y a un autre course le lendemain, sincèrement, je pense que ce n’est pas trop correct de faire ça sans demander l’avis des pilotes. En tout cas, le mien, on ne me l’a pas demandé. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
l'AntiFric
1 mois il y a

Le seul bute du future  »Sprint » c’est de ramasser du fric….toujours le fric

cyclozeb@hotmail.com
1 mois il y a

Ils ont déjà plus de weekend de courses sur une saison.ils pensent pas au blessures c’est pas comme en F1 .22 gp + 22 sprint ça leur fait 44 courses.le champion sera celui qui ne sais pas blessé