Un pilote revigoré : « Je me régale sur la Ducati… Je peux jouer le top-5 »



Une moto peut vous changer un homme. Alex Marquez n’est plus le même depuis le 8 novembre, et le moment où il a découvert la Ducati Desmosedici GP22 après trois années passées sur la Honda RC213V. Septième du test de Portimao, à deux semaines du Grand Prix du Portugal, il estime être en mesure de se battre aux portes du podium.

Un pilote revigoré : « J’ai des sensations quand je roule, il n’y a pas de choses bizarres de la moto. Il ne se passe jamais rien où l’on se demande ce qu’il se passe. (…) J’ai vraiment apprécié le temps passé sur la Ducati, les deux jours ont été extrêmement positifs. Nous n’avons essayé que quelques réglages. Il vaut mieux se concentrer sur mon style de pilotage et essayer d’en tirer le meilleur parti, et c’est ce que j’ai fait. J’ai eu ma première chute sur une Ducati et c’est une chose positive. Jusque-là, j’avais le sentiment que tout était possible avec cette moto, mais il y a une limite et tu dois la comprendre. C’est bien d’apprendre ça en test et non durant un Grand Prix. Je peux encore m’améliorer mais je me sens prêt pour la saison. »

Ambitieux pour le premier Grand Prix : « Je pense que s’il y avait eu une course aujourd’hui, j’aurais roulé pour être plus ou moins parmi les cinq premiers. Je ne suis peut-être pas prêt pour me battre pour la victoire et le podium, mais le top-5 est à ma portée. Tout peut changer durant un Grand Prix, mais c’est ce que j’ai ressenti aujourd’hui. »

La chute au virage numéro 2 : « C’était ma première chute avec la Ducati, ce qui est très positif. Car jusqu’à ce moment-là, je pensais que tout était possible sur la moto. La chute m’a permis de mieux comprendre les limites de la moto. Je me suis manqué dans le premier virage et quand j’ai voulu me reprendre, j’ai pris le virage deux avec trop d’angle. »

Marc Marquez en difficulté avec la Honda : « Marc n’a pas dit grand-chose. Nous étions tous les deux fatigués. Mais il a dit que j’étais rapide. Nous avons juste échangé des choses générales et n’avons pas fait de commentaires plus profonds, car nous roulons pour des constructeurs différents maintenant. Même si Honda a des problèmes, je connais Marc. Lors d’un week-end de Grand Prix, il aura toujours un as dans sa manche. »

Le nouveau format des Grands Prix : « Ce sera mentalement différent avec les courses sprint. Normalement, lorsque la course est terminée, tu pars. Il sera important de ne pas trop s’exciter le samedi si tu as fait une bonne course. Il faudra se concentrer sur le dimanche, mais je pense que j’essaierai au moins de m’amuser à chaque fois. Je pense que ce sera bon pour moi, la moto est rapide en qualification et en course. »

Test Portimao (FIN) : Bagnaia déroule, les Français au combat

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Un pilote revigoré : « Je me régale sur la Ducati… Je peux jouer le top-5 » […]

[…] eu une course aujourd’hui, j’aurais roulé pour être plus ou moins parmi les cinq premiers, s’est-il avancé à la fin du test, à deux semaines du coup d’envoi du championnat. Je ne suis peut-être pas […]