Andrea Dovizioso : « Il peut arriver de tout »



Que peut espérer Andrea Dovizioso en 2022 ? Le triple vice-champion du monde MotoGP se veut prudent, attendant de mieux connaître son potentiel au guidon de la nouvelle Yamaha. Sa grande expérience l’aidera mais il faudra aussi éviter les pièges tendues sur sa route, a-t-il expliqué lors de la présentation du WithU Yamaha RNF MotoGP Team. 

Prêt après une petite opération cet hiver : « Je suis très préparé pour cette saison. Je m’entraîne beaucoup à la salle et fait beaucoup de motocross. On m’a retiré la plaque de la clavicule début décembre, pour que je me sente mieux et pour affronter la nouvelle saison de la meilleure des manières. Tout va bien. (…) La nouvelle livrée de l’équipe WithU Yamaha RNF MotoGP est très belle, et complète une image générale qui me motive. J’ai hâte d’être en piste aux essais de Sepang (le 5 février). Nous n’avons pas pu rouler là-bas ces deux dernières années donc je suis très content de retourner à Sepang. » »

Avoir fini 2021 avec Yamaha pour mieux préparer 2022 : « Je suis content de commencer cette saison complète après les cinq courses de test de l’an dernier. C’était une opportunité très importante car la Yamaha est une moto très différente à celle (la Ducati) utilisée lors des huit saisons précédentes. Je suis convaincu que cela m’aidera beaucoup à mieux approcher les tests et courses de 2022. J’ai plus d’informations sur la moto, les ingénieurs et l’équipe. »

Le pilote le plus expérimenté en activité : « Vingt ans (en Grand Prix) est une grande expérience. Elle est positive d’un côté, car elle t’aide à ne pas commettre d’erreurs, et tu sais que tu veux travailler en te basant sur tes expériences et caractéristiques. D’un autre côté, l’expérience peut te conditionner, car en vingt ans, beaucoup de choses ont changé. Tu dois être bon dans la gestion de ces deux aspects. »

L’objectif de jouer le titre évoqué par son patron, Razlan Razali : « Ce sera difficile car le niveau est très élevé, et on ne sait pas encore dans quelle situation on sera avec notre moto par rapport aux autres, car nous devons encore faire les essais. Est par exemple à nouveau permis le développement du moteur. Il peut arriver de tout, donc je ne veux pas dire que oui (je me battrai pour le titre), mais je suis là pour ça. »

L’apprentissage de son coéquipier Darryn Binder : « Le passage de Moto3 à MotoGP est énorme. Le premier test de Jerez a été un peu choquant (pour lui) et c’est normal, car la piste est un peu petite. J’aime parler avec les pilotes et faire ce que je peux pour aider. Le MotoGP est un peu particulier car nous sommes tous très proches. Nous pouvons donc être assez tranquilles, ne pas trop nous en faire concernant la position, et essayons d’y aller pas à pas,car c’est la meilleure façon d’avancer et de progresser de manière continue. »

Darryn Binder : « Montrer qu’on a eu raison de croire en moi »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jimmi
8 mois il y a

Orthographe svp !
« les pièges *tendus »

[…] Andrea Dovizioso : « Il peut arriver de tout » […]

[…] Andrea Dovizioso : « Il peut arriver de tout » […]

[…] Andrea Dovizioso : « Il peut arriver de tout » […]