Darryn Binder : « Montrer qu’on a eu raison de croire en moi »



Darryn Binder arrive en MotoGP avec une seule victoire en Grand Prix et une carrière uniquement réalisée en Moto3. Son transfert a suscité de nombreux commentaires, auxquels il a répondu lors de la présentation du WithU Yamaha RNF MotoGP Team. Il dit avoir conscience que la marche est grande, et espère prouver en piste qu’il a sa place en catégorie reine.

En MotoGP sans avoir roulé en Moto2 : « Oui, passer de Moto3 à MotoGP représente une grande marche. Je ne peux que remercier tous ceux qui m’ont aidé à obtenir cette opportunité en catégorie reine. Il y a cinq rookies en MotoGP et je veux me battre avec eux. (…) C’est un grand pas et l’important sera le temps que je reste là. Mais je ne refuserai jamais une opportunité comme celle-ci et je donnerai tout. Je crois que je peux bien faire. Jack (Miller) a eu du mal à être compétitif (il est aussi passé directement de Moto3 à MotoGP, NDLR), mais il était dans une situation différente. D’autres pilotes ont été rapides dans une nouvelle catégorie, comme Raul Fernandez, qui a fait des choses fantastiques en Moto2. En Moto3 j’ai eu des problèmes avec mon poids, une moto plus grande est mieux pour moi. »

Ses réponses aux critiques concernant son transfert (palmarès peu garni et arrivée directe de la Moto3) : « J’étais tellement heureux que j’ai juste dit ‘merci’, je ne me suis pas demandé pourquoi ils m’avaient choisi. Mon plan était d’aller en Moto2 en 2022, mais tout a changé l’an dernier. L’équipe a toujours cru en moi et m’a donné cette opportunité, je dois lui montrer qu’elle eu raison. (…) Tout le monde veut rouler en MotoGP. Quand tu as cette opportunité, tu ne peux pas la rejeter. C’est la plus grande opportunité eue dans ma vie, donc je l’ai saisie des deux mains. Je sais que’il y a eu beaucoup d’opinions et de commentaires différents, mais j’aurais été idiot si je ne l’avais pas saisie. J’ai travaillé toute ma vie pour atteindre cet objectif. »

« À la fin de la saison 2021 j’ai commis une erreur (la percussion de Dennis Foggia au GP d’Algarve, NDLR), et tout le monde m’a attaqué. J’espère simplement faire quelques bonnes courses. Je parlerai avec qui le veut, je suis heureux de le faire. C’est allé un peu loin, beaucoup de gens ont commenté et chacun a son opinion, (mais) je veux juste faire mon travail. »

Les premières leçons du test de Jerez : « C’est là que le rêve s’est concrétisé. Je n’avais jamais piloté une moto qui ressemblait de près ou de loin à une MotoGP. J’ai profité de chaque tour, de chaque moment, c’était vraiment incroyable. (…) Je dois être plus prudent avec les freins car il y a beaucoup de puissance de freinage. Je dois aussi faire attention en ouvrant les gaz, que la roue arrière ne tourne pas trop. En Moto3 tu peux accélérer à fond, il y a peu de risque que les roues patinent. Je dois ajuster mon pilotage en conséquence. »

Être le coéquipier d’Andrea Dovizioso : « Je crois que la meilleure personne pour parler de MotoGP est Dovizioso. Nous sommes sur la même moto et il a beaucoup d’expérience. J’espère travailler étroitement avec lui et apprendre tout ce que je peux de lui. »

Derrière le passage de Binder en MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Darryn Binder : « Montrer qu’on a eu raison de croire en moi » […]