Aprilia à 1 point de perdre ses concessions



Le podium d’Aleix Espargaro à Portimao place Aprilia aux portes des 6 points de concession en deux ans, synonyme de la perte des avantages liés à ce règlement. Mais ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour autant.

La saison 2022 sera-t-elle la dernière d’Aprilia sous le régime des concessions ? Les probabilités sont hautement élevées, et il ne manque plus qu’un podium pour que cela arrive.

Le système des concessions a été mis en place pour aider les constructeurs les plus en difficulté, sur la base des résultats obtenus. Il offre différents avantages, parmi lesquels neuf moteurs par pilote au lieu de six, la possibilité de les faire évoluer en cours de saison, l’autorisation d’effectuer jusqu’à six wild-cards, ou encore de tester sur tous les circuits et avec n’importe quel pilote.

Pour en bénéficier, le constructeur en question doit être en dessous des six points de concessions marqués en deux ans. Une victoire rapporte trois points, une deuxième place deux points, une troisième place un point. KTM ayant perdu ses concessions en 2020, Aprilia est la dernière marque à en bénéficier. Mais cela pourrait toucher à sa fin.

La troisième place d’Aleix Espargaro à Silverstone, en août 2021, a rapporté à Aprilia son premier point de concession. Trois autres ont été marqués lors de sa victoire à Termas de Río Hondo, début avril. Et le podium de Portimao, où il est arrivé troisième dimanche dernier, fait monter le total à cinq points. Autrement dit : un podium de plus pour la firme de Noale, et les six seront atteints.

Avec effet immédiat, Aprilia perdrait le droit de tester partout et avec tous les pilotes souhaités – seuls les essayeurs, ici principalement Lorenzo Savadori, y seraient autorisés. Et à partir de 2023, l’intégralité du régime des concessions lui serait retiré. Une perte synonyme de bonne nouvelle, car cela signifie que la marque a rattrapé son retard sur les autres et est assez compétitive pour décrocher des podiums de manière plus ou moins fréquente.

Le triomphe du travailleur

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires