L’échec Rossi-Ducati a « mis un coup à l’image » de la marque



Le patron de Ducati confesse que l’échec de Valentino Rossi sur la Desmosedici, en 2011 et 2012, a durement afffecté le constructeur italien.

Ducati a connu en 2022 une saison historiquement réussie, avec la deuxième triple-couronne de son histoire en MotoGP. Quinze ans après le triomphe de Casey Stoner, en 2007, la firme italienne s’est adjugée le titre de champion du monde avec Francesco Bagnaia, et a aussi enlevé les championnats des équipes et des constructeurs.

Dans le même temps, Enea Bastianini a fini meilleur pilote indépendant, Marco Bezzecchi meilleur débutant et Prima Pramac Racing meilleure équipe indépendante. Le succès est donc total, et la Desmosedici fait aujourd’hui le bonheur de ses propriétaires. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Une décennie plus tôt, nombreux étaient les pilotes à échouer avec la moto italienne. Citons parmi eux Marco Melandri, Cal Crutchlow, mais aussi l’inévitable Valentino Rossi, qui a connu deux saisons sans aucune victoire en 2011 et 2012. Ça ne lui était jamais arrivé depuis ses débuts en championnat du monde, en 1996, et cela l’a incité à repartir chez Yamaha en 2013.

Dix ans après cet épisode, le patron actuel de Ducati, Claudio Domenicali, confesse au journal italien La Repubblica que la marque a souffert de cet échec. « Nous n’avons pas pu gérer Valentino et nous en avons été frappés. Quand vous prenez le pilote le plus célèbre d’Italie, neuf fois champion du monde, et que vous ne pouvez pas gagner, votre image en prend aussi un coup. Je suis devenu PDG en 2013, au moment où il partait, et j’ai ramassé les morceaux. À ce stade là, vous ne pouvez que recommence à travailler et repartir. »

De multiples changements ont eu lieu depuis, sur la moto, dans le box mais aussi dans le staff, avec par exemple l’arrivée de Gigi Dall’Igna. Vice-champion du monde de 2017 à 2019, Andrea Dovizioso est passé trois fois à une position de ramener le titre à Borgo Panigale. L’honneur est finalement revenu à Francesco Bagnaia en 2022.

Pilote Yamaha jusqu’à sa retraite du MotoGP, fin 2021, Valentino Rossi travaille aujourd’hui avec les deux marques. Sa structure, VR46, est en effet associée à Yamaha en Moto2 (Yamaha VR46 Master Camp Team), mais aussi à Ducati puisque les pilotes de l’équipe MotoGP, le Mooney VR46 Racing Team, roulent avec des Desmosedici.

Pirro annonce Rossi sur la Ducati !

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
richard
2 mois il y a

ne pas oublier de dire que la ducat a fonctionnée lorsque vous avez appliquez ce que demandait le vieux 😉

Guiton
2 mois il y a
Répondre à  richard

Ne pas oublier que de 2007 à 2010 stoner était très performant avec cette moto et bien avant les « conseils » du vieux.
C’est aussi grace à Rossi que la Yamaha est moyennement performante aujourd’hui.

Dernière modification le 2 mois il y a par Guiton
Ludo
2 mois il y a
Répondre à  richard

Rossi n’est pas arrivé tout seul chez Ducati mais avec Jeremy Burgess qui est un peu à la moto ce que Adrian Newey est à la F1. Le problème de Ducati tout le monde le connaissait : elle ne tourne pas. Ce n’est pas Rossi qui a demandé à ce que la moto tourne, mais Rossi et Burgess sont arrivés dans le but de faire tourner cette moto. Et Ducati les a écouté aussitôt, à savoir changer le cadre tubulaire, ce qui n’est pas rien pour Ducati. Malgré celà Ducati aura mit le temps à faire une moto qui tourne,… Lire la suite »

Vellbella
2 mois il y a

>>>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h