Les Stewards avaient dit à Marquez que sa pénalité serait purgée en cas d’absence en Argentine



La Cour d’Appel du MotoGP a fait savoir que Marc Marquez avait bien demandé aux Stewards FIM MotoGP si sa pénalité serait considérée comme purgée en cas de forfait au Grand Prix d’Argentine, ce qui lui avait initialement été confirmé, avant que la décision – annulée par le Cour – ne soit changée.

La Cour d’Appel du MotoGP a donné raison à Marc Marquez et Honda face aux Stewards FIM MotoGP, ce mardi 9 mai. L’octuple champion du monde n’aura pas effectué deux passages par le long lap lors de la prochaine course à laquelle il participera, sanction infligée pour son accrochage avec Miguel Oliveira à Portimao, le 26 mars dernier.

Les Stewards avaient imposé à Marc Marquez de purger sa pénalité « lors de la course MotoGP d’Argentine », avant de modifier leur décision. L’Espagnol étant forfait en Argentine en raison d’une blessure, il lui fallait alors effectuer sa pénalité « lors de sa prochaine course MotoGP », peu importe où. Sauf que ce n’est pas ce qui avait été initialement décrété, et ce changement a conduit Honda à faire appel. La marque japonaise a obtenu gain de cause.

Le document rendant compte de la décision de la Cour d’Appel du MotoGP, long de neuf pages et rédigé en anglais, nous donne les détails de l’affaire. On y apprend de nombreuses choses, dont une qui a vraisemblablement été capitale dans le dénouement de l’affaire : Marc Marquez avait bien demandé aux Stewards si la pénalité serait annulée en cas de forfait en Argentine. Ainsi le relate le document qui nous a été transmis :

« Au cours de la réunion (tenue le 26 mars après la course de Portimao), le pilote a demandé si la sanction serait purgée exclusivement lors de la course MotoGP d’Argentine ou lors de la prochaine course à laquelle il pourrait participer. Les Stewards FIM MotoGP ont confirmé verbalement que la sanction devait être purgée lors de la course MotoGP d’Argentine. À la lumière de cette réponse, le pilote a demandé aux Stewards FIM MotoGP si la sanction serait considérée comme purgée lors de la course MotoGP d’Argentine au cas où il ne participerait pas à ladite course. Les Stewards FIM MotoGP ont confirmé verbalement que la sanction serait purgée dans le cas où le pilote ne participerait pas à la course MotoGP d’Argentine. »

La suite, vous la connaissez : Marc Marquez déclare forfait et les Stewards décident de modifier leur sentence, contrairement à ce qu’ils avaient dit à l’Espagnol lors de leur réunion. La Cour d’Appel estime que les « attentes légitimes » du pilote et de son équipe n’ont pas été respectées, et que la modification du contexte dans lequel la sanction était à observer viole le principe de l’immutabilité des sanctions. Si l’Espagnol roule au Mans, ce week-end, il n’aura pas de long lap à effectuer.

Le document peut être consulté en intégralité ici.

Le verdict de l’affaire Marquez est tombé, victoire pour Marc

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
9 mois il y a

Konular mükemmel olduğu gibi site teması da içeriğe müthiş uyum sağlamış. Tebrikler

Astossa
9 mois il y a

>> Filles chaudes vous attendent sur – – – – – https://tinyurl.com/y9p4r96k

jacques
9 mois il y a

puree, Moto GP inside est devenu un endroit ou des thons qui sentent le neglige tentent de vendre leurs services..avec la tronche qu’elles ont elles devraient envoyer leurs parents au tribunal .

[…] Les Stewards avaient dit à Marquez que sa pénalité serait purgée en cas d’absence en Argen… […]

BRACCINI
9 mois il y a

MM93 🤢🤮🤮🤮