Martin affirme qu’il aurait agi différemment de Zarco en Thaïlande



Jorge Martin comprend que c’était « mieux pour Ducati » de laisser Francesco Bagnaia tranquille à la troisième place en Thaïlande, mais que contrairement à Johann Zarco, il aurait essayé de doubler l’Italien pour monter sur le podium.

Deuxième sur la grille à Buriram, Jorge Martin avait clairement fait comprendre qu’il se battrait pour la victoire en Thaïlande, sans céder le pas devant personne. « Une victoire est importante pour moi », disait-il en conférence de presse, devançant ceux qui lui demanderaient s’il était prêt à faire le jeu de Francesco Bagnaia. Mais rien ne s’est passé comme prévu.

Performant sur le sec, l’Espagnol n’a pas eu le même rendement sur le mouillé, dimanche. Il s’est rapidement fait passer par les hommes les plus à l’aise dans ces conditions, et s’est alors concentré sur le maintien dans le top-10, après avoir un temps roulé autour du top-5. Il termine finalement neuvième.

Devant, son coéquipier Johann Zarco a fait mieux puisqu’il finit quatrième. Mais le Français est au coeur de nombreuses discussions, parce qu’il avait la vitesse pour monter sur le podium. Il y a renoncé lorsqu’il s’est retrouvé derrière Francesco Bagnaia, préférant ne pas courir le risque de faire chuter le chef de file de Ducati. Le constructeur italien a demandé à ses hommes de ne pas tenter de « choses dangereuses » sur Pecco, deuxième du championnat, quand il n’est pas possible de gagner.

Interrogé sur la situation par le média espagnol As, Jorge Martin affirme qu’il n’aurait pas agi comme son coéquipier. « C’était mieux pour Ducati que Pecco finisse troisième, mais au final on est en championnat du monde et je me serais battu pour un podium, affirme-t-il. C’est vrai que si tu te bats avec Pecco pour finir sixième ou huitième, tu n’as pas besoin de le doubler, mais pour un podium, ça vaut le coup d’essayer, encore plus si tu as le rythme pour essayer de gagner la course. »

Il faut ici rappeler que la situation des deux hommes est différente. À 32 ans, Johann Zarco est conscient qu’il est dans les dernières années de sa carrière, et a son guidon d’assuré pour 2023 chez Ducati, marque venue le recruter quand il était dans un moment difficile, fin 2019. Jorge Martin, âgé de 24 ans, a encore sans doute de nombreuses saisons devant lui. Et aura naturellement moins d’appétence à suivre les consignes de Ducati depuis que la marque a décidé de prendre Enea Bastianini à sa place pour figurer dans l’équipe d’usine en 2023.

ANALYSE : Zarco pouvait-il gagner en Thaïlande ?

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michel34
1 mois il y a

Encore eusse t-il fallu que tu y sois derrière Peco mon ami !!!

Molser
1 mois il y a
Répondre à  Michel34

Avec des si, on mettrait Pecco en bouteille. Forza Johann !