Sofuoglu : Toprak en MotoGP ? Seulement dans une équipe d’usine



Kenan Sofuoglu certifie que son poulain, Toprak Razgatlioglu, n’ira en MotoGP qu’à la condition d’être dans une équipe d’usine.

Toprak Razgatlioglu en MotoGP, c’est une histoire qui commence à s’écrire. Le Turc, champion du monde Superbike 2021, est en contact avec son employeur, Yamaha. Il doit essayer la M1 cet hiver, avant de tenter de valider sa couronne de maître du WorldSBK en 2022. Mais son test aura une importance capitale sur son futur, car si tout se passe bien, il pourrait le rapprocher d’un transfert en MotoGP en 2023.

Son manager, Kenan Sofuoglu, ne s’y est jamais montré franchement favorable. Alors que le premier test de Toprak Razgatlioglu en MotoGP se rapproche, le quintuple champion du monde Supersport calme le jeu au micro de Speedweek. Et fixe plusieurs conditions autour de son possible changement de catégorie.

La première : continuer à gagner en Superbike en 2022. La seconde : faire partie d’une équipe d’usine en MotoGP. Razlan Razali, patron du WithU Yamaha RNF MotoGP Team (ex-Petronas Yamaha Sepang Racing Team), lui en a déjà touché un mot, mais le Turc a répondu par la négative, car il ne veut pas d’une équipe satellite.

« J’en ai déjà parlé à Yamaha, ils ont un grand intérêt pour Toprak en MotoGP à l’avenir. Mais une chose est très claire : ce n’est possible que si Toprak continue de remporter des courses en Superbike en 2022, fixe-t-il. Quand Yamaha nous fera une offre pour l’équipe d’usine, nous y réfléchirons. On ne rêve pas de MotoGP, Yamaha le sait aussi. Nous ne courrons pas non plus pour une équipe B, mais uniquement pour l’équipe d’usine. (…) Razlan Razali nous a déjà posé plusieurs questions sur la saison prochaine, mais cela ne nous intéresse pas. Je lui ai fait comprendre que nous ne considérerions que l’équipe d’usine. »

Et « même si Yamaha nous offre une place dans l’équipe d’usine, je ne suis pas sûr (d’accepter) », poursuit Kenan Sofuoglu, qui craint que son pilote ne se perde dans son parcours, et soit moins heureux qu’à l’heure actuelle en WorldSBK. « Je serai très prudent avec la carrière de Toprak. Je ne veux pas me tromper et détruire son bon feeling. Il aime vraiment courir en ce moment, je ne veux pas gâcher ça. »

Toprak Razgatlioglu en MotoGP : l’histoire qui commence à s’écrire

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pajneeb
22 jours il y a

MDR, qu’il reste en wdsk, certe il est champion mais il y a un fossé entre les 2 categories

[…] face à Jonathan Rea l’an dernier. De nouvelles victoires cette saison sont l’une des conditions émises par son manager, Kenan Sofuoglu, pour se pencher sur un possible passage en MotoGP en […]

[…] manager, Kenan Sofuoglu, avait jeté un froid sur le dossier Toprak Razgatlioglu en MotoGP, évoquant un transfert réalisable sous deux […]