Aragon, MotoGP : Bastianini dompte Bagnaia, Quartararo perd gros



Enea Bastianini est venu à bout de Francesco Bagnaia pour remporter le Grand Prix d’Aragon. Tombé dès le premier tour, Fabio Quartararo voit ses poursuivants au championnat revenir à une poignée de points.

Les dirigeants de Ducati juraient qu’il n’avait pas été demandé aux pilotes de laisser gagner Francesco Bagnaia, bien que celui-ci soit le représentant de la marque le mieux placé dans la course au titre. Enea Bastianini l’a prouvé au MotorLand Aragon, ce dimanche, en privant le numéro 63 de la victoire. Un succès acquis dans le dernier tour d’une course où le leader du mondial, Fabio Quartararo, a été mis hors-jeu dès les premiers hectomètres.

Il n’a fallu attendre que quelques secondes pour voir le Grand Prix d’Aragon prendre une tournure dramatique. Une petite chaleur de Marc Marquez à la sortie du virage 3 surprend Fabio Quartararo, qui ne peut éviter l’octuple champion du monde. Le Français chute violemment et voit sa course s’arrêter là.

Visiblement gêné par un morceau de carénage de la Yamaha, venu s’insérer dans sa Honda, Marc Marquez touche Takaaki Nakagami qui glisse à terre. Le Japonais est miraculeusement éviter par les pilotes qui arrivent derrière lui, et perdent de précieuses secondes en zigzaguant sur la piste. Marc Marquez, dont la moto n’est pas non plus indemne, rentre aux stands.

Épargné par ces incidents grâce à sa pole position, suivie d’un départ en tête, Francesco Bagnaia imprime le rythme devant son coéquipier Jack Miller. L’Australien est cependant rapidement éliminé par Enea Bastianini, en quête d’une revanche après avoir fini second à Misano, et par un Brad Binder qui n’a plus été vu à ce niveau depuis l’ouverture de la saison, à Losail.

Revenu sur les talons de la Ducati officielle, Enea Bastianini prend les commandes à l’entame du neuvième tour, mais rend sa position après quelques erreurs. Le duel entre les deux hommes semble cependant s’installer, alors que Brad Binder a du mal à suivre les deux italiens. Quatrième, Aleix Espargaro toque à la porte du podium. Un peu plus loin, Johann Zarco ne parvient pas à se défaire de sa septième place.

Le scénario du Grand Prix de Saint-Marin semble se répéter, avec un duo Bagnaia-Bastianini parti pour faire durer le suspense jusqu’au bout. Bestia passe finalement sur les freins dans le dernier tour, et ne se fait pas reprendre par son rival. Il triomphe pour la quatrième fois de l’année, la première depuis Le Mans en mai. Vainqueur pour 34 millièmes à Misano deux semaines plus tôt, Pecco est cette fois battu de 42 millièmes.

Déterminé après six courses sans podium, Aleix Espargaro terrasse Brad Binder d’un rien pour prendre la médaille de bronze du jour devant les siens. Quatrième, le Sud-Africain termine seulement 240 millièmes derrière l’Espagnol, mais signe son meilleur résultat depuis la première épreuve de la saison, à Losail. Jack Miller ferme la marche du top-5.

Cinq secondes derrière l’Australien, Jorge Martin remporte la bagarre pour la sixième place devant Luca Marini, Johann Zarco, Alex Rins et le débutant Marco Bezzecchi. Sept des huit Ducati de la grille se retrouvent ainsi dans le top-10, la seule manquante étant celle de Fabio di Giannantonio, 19ème.

Les abandons de Takaaki Nakagami et Marc Marquez permettent à Alex Marquez, 12ème, de finir meilleur pilote Honda. En difficulté depuis samedi, Maverick Viñales termine seulement 13ème devant la première Yamaha du jour, celle du vétéran du peloton Cal Crutchlow (14ème), de retour pour finir la saison en remplacement d’Andrea Dovizioso. Pol Espargaro prend le dernier point de la 15ème place et en prive ainsi le débutant Remy Gardner (16ème).

L’abandon de Fabio Quartararo permet à Francesco Bagnaia de revenir à 10 points, tandis qu’Aleix Espargaro réduit l’écart sur le leader du championnat à 17 points. 125 restent à distribuer, les 25 prochains étant à prendre dès dimanche prochain à Motegi, au Japon. Côté constructeurs, l’affaire est pliée puisque le titre est d’ores et déjà mathématiquement assuré à Ducati.

GP d’Aragon – Course MotoGP :

Championnat MotoGP après Aragon (15/20) : 1. Fabio Quartararo 211 pts, 2. Francesco Bagnaia 201 (-10), 3. Aleix Espargaro 194 (-17), 4. Enea Bastianini 163 (-48), 5. Jack Miller 134 (-77), 6. Johann Zarco 133 (-78), 7. Brad Binder 128 (-83)… Classement complet à venir

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Séances, sprints, points, sanctions… Les détails du nouveau format des GP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Aragon, MotoGP : Bastianini dompte Bagnaia, Quartararo perd gros […]

[…] Aragon, MotoGP : Bastianini dompte Bagnaia, Quartararo perd gros […]