Argentine, Q2 MotoGP : Espargaro écrit l’histoire d’Aprilia !



Il y a une première à tout. Pour l’Aprilia RS-GP, la première pole sera celle d’Aleix Espargaro au Grand Prix d’Argentine 2022, magnifiquement obtenue ce samedi à Termas de Río Hondo. Il devance en première ligne les Ducati GP22 de Jorge Martin et Luca Marini.

Aleix Espargaro est décidément l’homme de l’aventure MotoGP d’Aprilia. Sept mois après avoir décroché le premier podium de la RS-GP, prototype entré en lice en 2015, l’Espagnol a décroché avec ce samedi la première pole de la moto italienne. La conclusion magnifique d’une journée où tout lui a souri.

Meilleur temps aux essais libres, Aleix Espargaro a posé la première référence de la Q2, mais on a bien pensé que Jorge Martin allait lui dérober son moment. Passé en 1’37.839, le pilote Ducati semblait avoir fait le job. C’était sans compter sur la dernière offensive de son adversaire, descendu en 1’37.688. À 5 millièmes du record absolu du circuit, et suffisant de 151 millièmes pour claquer la pole.

Habitué aux premières lignes, Jorge Martin (2e) signe sa quatrième consécutive depuis Valence 2021. Meilleur Ducatiste du jour, il devance un heureux Luca Marini (3e), qui offre à l’équipe VR46 sa meilleure qualification. Et une belle récompense après une nuit de labeur, le team ayant été parmi les plus impactés par l’arrivée tardive de son matériel en Argentine.

Passé par la Q1, Pol Espargaro s’en sort très bien (4e) et ouvrira la deuxième ligne devant Maverick Viñales (5e), qui n’avait jamais été aussi bien classé avec l’Aprilia. Les deux RS-GP dans le top-5, c’est la surprise du week-end en Amérique du sud. Gêné durant la séance, Fabio Quartararo (6e) est en embuscade, de mème que les Suzuki d’Alex Rins (7e) et de Joan Mir (8e).

Moins à l’aise que son compatriote français, Johann Zarco (9e) sauve une place dans le top-10 devant l’un des autres héros du jour, Takaaki Nakagami (10e). Le Japonais n’est arrivé au circuit que ce samedi matin, après un test PCR négatif de dernière minute qui lui a permis de pouvoir participer au Grand Prix. Il aura à ses côtés en quatrième ligne les déçus Jack Miller (11e) et Brad Binder (12e), le premier victime d’une chute, le second pas passé loin de fauter alors qu’il était en avance sur la pole.

Premier battu en Q1, le leader du championnat, Enea Bastianini, s’élancera 13e. Il aura à sa droite le vice-champion du monde sortant Francesco Bagnaia (14e), méconnaissable ce samedi. Vainqueur en Indonésie deux semaines plus tôt, Miguel Oliveira (16e) aura fort à faire en partant depuis la sixième ligne. La même que celle sur laquelle s’est qualifié Marco Bezzecchi (17e), meilleur rookie du jour. Le jeune italien met derrière lui son compatriote Andrea Dovizioso (18e), toujours pas à son aise sur la Yamaha.

Les dernières positions de la grille seront majoritairement occupées par des débutants, de Fabio di Giannantonio (20e) à Darryn Binder (23e) en passant par les KTM Tech3 de Raul Fernandez (21e) et Remy Gardner (22e). Se trouvent parmi eux les pilotes Honda Alex Marquez (19e) et Stefan Bradl (24e), remplaçant de Marc Marquez ce week-end.

GP d’Argentine (Termas de Río Hondo) – Q2 MotoGP :

Suite de la grille (Q1) :
13. Enea Bastianini (Ducati)
14. Francesco Bagnaia (Ducati)
15. Franco Morbidelli (Yamaha)
16. Miguel Oliveira (KTM)
17. Marco Bezzecchi (Ducati)
18. Andrea Dovizioso (Yamaha)
19. Alex Marquez (Honda)
20. Fabio di Giannantonio (Ducati)
21. Raul Fernandez (KTM)
22. Remy Gardner (KTM)
23. Darryn Binder (Yamaha)
24. Stefan Bradl (Honda)

Argentine : Classements des championnats avant le GP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires