Australie : « Bastianini va rouler pour garder ses chances de titre. »



Enea Bastianini fera ce week-end sa première course en MotoGP à Phillip Island. Un défi à relever qui intervient dans la dernière ligne droite d’un championnat 2022 où il a encore des chances de titre.

Enea Bastianini est-il toujours un candidat au titre de champion du monde MotoGP 2022 ? Mathématiquement, la réponse est oui puisqu’il se trouve à 39 points du leader, Fabio Quartararo, alors que 75 restent à prendre. Et à l’approche du Grand Prix d’Australie, le 18ème des 20 du calendrier, son équipe, Gresini Racing, l’annonce sans détour : « Enea Bastianini va rouler pour conserver ses chances de titre. »

« Buriram nous apprend que rien n’est impossible », dit encore le team italien dans son communiqué de presse, en référence à la course précédente où Fabio Quartararo a enregistré un résultat blanc. Reprendre 39 points en trois épreuves est donc difficile, mais pas impossible. Même si Bestia n’a jamais fait mieux que cinquième à Phillip Island en 2017, à l’époque où il roulait en Moto3. Et qu’il n’y a jamais posé une roue en MotoGP.

« Nous revenons d’une course compliquée, mais néanmoins positive, introduit Enea Bastianini avant de s’envoler pour l’Australie. La sixième place de Buriram, sous une pluie battante, a maintenu notre motivation. Il y a trois courses cruciales à venir et les deux manches qui se suivront en Australie et en Malaisie seront intéressantes. Ce sera ma première fois à Phillip Island en MotoGP, donc tout sera à découvrir, tandis que nous savons que nous pouvons être rapides à Sepang. Le test de février nous a vraiment donné des indications positives. »

Certain pourront aussi voir dans ces lignes un message envoyé par Gresini Racing à Ducati : tant que le pilote italien aura une chance d’être sacré champion du monde, il roulera pour lui et ne restera pas derrière Francesco Bagnaia, comme il l’a montré en septembre en le battant en Aragon, puis en le dépassant au Japon.

Pourquoi Bastianini joue sa carte

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le grand revisioniste des MotoGP
1 mois il y a

Zarco fait gaffe…si tu veut garder ta place chez Ducati,ne dépasse pas Bastianini si il est devant Banania,et surtout ne dépasse pas Miller si il est devant Fabio,et ne dépasse pas Mir,si il est 8ème,et si t’est en tête dimanche,surtout ne tombe pas,si tu veut conserver une bonne 7ème place a l’arrivée,si tu as tout compris tu aura une Ducati 2019 sans les ailerons,promis par l’usine Audi…mdr

AUBERT
1 mois il y a

Ou comment un geste de reconnaissance envers Ducati,(qui a permis en 2020 à Zarco de poursuivre sa carrière) est moqué. Oui Zarco est employé par Ducati, oui Ducati court après le titre depuis 2017, oui Zarco est un super pilote, et en plus un mec bien. Pour mémoire, après deux excellentes saisons chez Yamaha, rien n’a été proposé à Zarco en 2019, il se dit que Valentino a joué de son influence pour écarter un client quelque peu dangereux, et faisant parfois de l’ombre aux deux motos d’usine. Certains aiment bien taper sur Zarco, et si l’on veut être dans… Lire la suite »

Alliotta
1 mois il y a

Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/umbja

antiIntime
1 mois il y a
Répondre à  Alliotta

Alliotta,On en a rien a branler….