« C’était tellement bon ! » Morbidelli se retrouve en Argentine



Quatrième de la course sprint à Termas de Rio Hondo, Franco Morbidelli a signé son meilleur résultat en MotoGP depuis mai 2021, il y a presque deux ans. Pilotage agressif, hargne retrouvée, machine compétitive en ligne droite : l’Italien était « plein de joie » mais veut « garder les pieds sur terre », car sa performance doit être confirmée par d’autres.

Sa meilleure course en presque deux ans : « C’était magnifique, j’en avais besoin, je suis plein de joie. J’ai pris un bon départ mais j’étais un peu trop excité et il y avait une partie humide au milieu du premier virage, j’ai eu peur et j’ai perdu la première position. J’ai ensuite récupéré la tête pendant quelques tours, c’était incroyable, tellement bon ! J’avais moins de potentiel que les pilotes Ducati, j’ai essayé de faire de mon mieux. J’ai terminé quatrième et l’équipe le mérite après avoir travaillé dur. »

La Yamaha rapide en ligne droite : « C’est grâce à l’équipe et à l’ingénieur Marmorini qui ont amélioré le moteur, bravo à eux. Nous avons progressé en ce sens mais il reste encore des points à corriger. Je pensais aux techniciens dans la ligne droite, maintenant c’est plus difficile de nous doubler et c’est tant mieux. »

La bagarre avec Bagnaia, Bezzecchi et Marini, de la VR46 Riders Academy : « C’était comme au Ranch ! Nous nous battons toujours durement et sommes de bons amis. Nou sommes un bon groupe et cela se ressent en piste, dans la façon dont nous nous battons entre nous et avec les autres. »

Un résultat à confirmer : « Nous avons une bonne base sur laquelle nous construire mais je dois garder les pieds sur terre. penser à la course de demain et ensuite à Austin (dans deux semaines). Si nous pouvons être rapides là-bas aussi, alors nous pourrons avancer. »

Argentine, Quartararo (J2) : « Pas encore confiant sur la moto »