Fernandez a vomi en pleine course du Mugello



Raul Fernandez a terminé 17ème du Grand Prix d’Italie, où il effectuait son retour à la compétition après avoir été opéré du syndrome des loges. Il était dans les points quand, malade, il a vomi dans son casque en pleine, comme l’avait fait Aleix Espargaro à Austin. Il retient malgré cela du positif de son week-end au Mugello.

Malade en course : « J’ai vomi. Je ne sais pas pourquoi. Samedi a été une journée très difficile, je me suis mal qualifié, mais en course le rythme était très bon. J’étais avec Maverick (Vinales), Oliveira et on était en train de rattraper Aleix (Espargaro). Mais à un moment de la course, je ne sais pas si c’était à cause du coup de chaleur, des chutes de samedi, parce que j’avais pris des antibiotiques le soir pour pouvoir dormir, parce que j’ai à peine dormi… mais j’ai commencé à me sentir mal et j’ai vomi. J’ai essayé de m’accrocher, mais j’ai failli emporter Augusto (Fernandez) quand il m’a dépassé, je ne voyais presque plus rien à l’intérieur du casque, la visière était un peu tachée. C’est la première fois que cela m’arrive. Mais c’est normal, je n’accuse pas les médecins, loin de là. Au final, j’ai eu quelques chutes et nous avons essayé de masquer la douleur, c’est tout. Ce matin, pendant le warm-up j’avais l’air de Robocop, je ne pouvais pas bouger. J’avais vraiment mal, surtout au niveau du cou. »

Des points positifs malgré cette fin difficile : « Il y a eu beaucoup de choses positives. Le vendredi fut mon meilleur vendredi depuis longtemps. Pouvoir participer à la course et rouler avec Maverick et Oliveira, alors qu’il y a quelques courses, je ne pouvais presque pas suivre Maverick. Voir que nous étions en train de rattraper Aleix, presque dans le groupe du podium… Il y a eu un moment où nous avons roulé très fort, c’est ce que je retiendrai. »

Abandonner n’était pas une option : « Il n’en était pas question. Il y a beaucoup de gens qui travaillent derrière nous et c’est un manque de respect (que d’abandonner). En fin de compte, nous sommes payés pour cela, et peu importe à quel point tu te sens mal, tu dois sortir et montrer ton visage, c’est ce que j’ai fait. J’ai essayé de me montrer pour Aprilia, parce que c’est très important. »

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Fernandez a vomi en pleine course du Mugello […]