Martin mène la chasse au Bagnaia



Passé de 66 à 45 points de retard en deux courses (un sprint et une course de Grand Prix), Jorge Martin tente de maintenir la pression sur Francesco Bagnaia dans la course au titre.

Qui pour arrêter Francesco Bagnaia en 2023 ? Vainqueur au Portugal, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Autriche, l’Italien défend avec brio son titre de champion du monde. Après le sprint du Grand Prix de Catalogne, il avait 66 points d’avance sur son dauphin. Mais les choses ont changé depuis son violent accident au départ de la course barcelonaise, dimanche.

Tombé, l’Italien a enregistré un résultat blanc. Son retour à la compétition à Misano, ce week-end, se passe bien puisqu’il s’est qualifié troisième et a terminé le sprint à la même position, en dépit du fait qu’il ne soit pas à 100 % de ses moyens. Cette situation profite à un homme : Jorge Martin. Troisième à Barcelone puis vainqueur du sprint, l’Espagnol a repris 21 points à son adversaire italien en deux courses.

Auteur d’un week-end parfait au Sachsenring, où il avait tout gagné, Martin avait ensuite perdu du terrain à Assen (6e/5e), Silverstone (6e/6e) et Spielberg (3e/7e). On pensait Bagnaia en train de s’envoler, mais ce rebondissement pourrait donner un nouveau tournant au championnat. Martin est revenu à 45 points avant la course de Misano, dimanche. Si les résultats du sprint se répètent, la différence entre les deux hommes passera à 36 unités.

La chasse au Bagnaia est lancée et Martin compte bien saisir sa chance. Le pilote Ducati s’affiche comme le principal rival de l’Italien dans la course au titre. Troisième, Marco Bezzecchi est toujours dans le coup mais pointe à 69 longueurs du n°1. Derrière, le trou est fait : le quatrième, Brad Binder, est à 96 points , le cinquième, Aleix Espargaro, à 111 points.

Évolution de la situation de Bagnaia en 2023 vis-à-vis de la première place du championnat (12/20) :

En bleu : les moments où il gagne des points par rapport au second (ou au leader s’il est lui-même second)
En rouge : les moments où il perd des points par rapport au second (ou au leader s’il est lui-même second)

Le classement complet du championnat est à découvrir en cliquant ici

1/20 – Sprint Portugal : +3 sur Martin
1/20 – Course Portugal : +12 sur Vinales

2/20 – Sprint Argentine : +13 sur Vinales
2/20 – Course Argentine : -9 sur Bezzecchi

3/20 – Sprint Amériques : -1 sur Bezzecchi
3/20 – Course Amériques : -11 sur Bezzecchi

4/20 – Sprint Espagne : -3 sur Bezzecchi
4/20 – Course Espagne : +22 sur Bezzecchi

5/20 – Sprint France : +23 sur Binder
5/20 – Course France : +1 sur Bezzecchi

6/20 – Sprint Italie : +4 sur Bezzecchi
6/20 – Course Italie : +21 sur Bezzecchi

7/20 – Sprint Allemagne : +21 sur Martin
7/20 – Course Allemagne : +16 sur Martin

8/20 – Sprint Pays-Bas : +21 sur Jorge Martin
8/20 – Course Pays-Bas : +35 sur Martin

9/20 – Sprint Grande-Bretagne : +27 sur Bezzecchi
9/20 – Course Grande-Bretagne : +41 sur Martin

10/20 – Sprint Autriche : 1er +46 sur Martin
10/20 – Course Autriche : 1er +62 sur Martin

11/20 – Sprint Barcelone : +66 sur Martin
11/20 – Course Barcelone : +50 sur Martin

12/20 – Sprint Misano : +45 sur Martin