Menace sur le GP du Portugal 2024



Le Grand Prix moto du Portugal n’aura pas lieu l’an prochain si les graviers du circuit de Portimao ne sont pas modifiés.

Théâtre de l’ouverture de la saison 2023, le circuit de Portimao a fait l’objet de multiples critiques lors du dernier Grand Prix du Portugal. Ont été mis en cause les pierres présentes dans les bacs à graviers, censées freiner et arrêter pilotes et motos quand ils chutent ou tirent tout-droit. Elles seraient trop grosses, trop tranchantes et pas aux normes.

Francesco Bagnaia s’en était déjà plaint en 2022, et les voix se joignant à lui se sont multipliées ces dernières semaines. « Il y a d’énormes cailloux, et rentrer dedans à cette vitesse, ça fait encore plus mal que la chute en elle-même. Il faut voir l’état du casque, je n’ai jamais rien vu de tel ! Je pense que la règlementation des pistes doit être aussi stricte que celle des combinaisons et de tout ce qui concerne la sécurité des pilotes », plaidait par exemple Fabio di Giannantonio lors du test de pré-saison.

« Cela fait déjà quatre ans qu’on en parle et personne n’écoute, soufflait alors Aleix Espargaro. Même à Jerez, nous avons dû en parler mille fois avant que cela ne soit modifié. » Alors que faire ? « On peut dire ce qu’on pense et voilà. Se taire n’est pas bon et nous ne sommes pas silencieux, nous l’avons dit plusieurs fois lors de la Commission de sécurité (qui se déroule pendant les Grands Prix, NDLR) et nous le disons également aux médias, mais il n’y a aucune réaction. »

Les choses ont visiblement bougé et le sujet est désormais pris très au sérieux. À tel point que le sujet est désormais le suivant : ou des modifications sont apportées aux bacs à graviers, ou il n’y aura pas de Grand Prix du Portugal 2024. La confession est venue du patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, rapportée par Speedweek. « Nous avons assez de demandes d’autres circuits et pays. Je l’ai clairement dit : sans bacs à graviers réglementaires, le circuit ne recevra pas l’homologation de catégorie A pour 2024. » 

Présent au calendrier du championnat du monde Superbike depuis de nombreuses années, Portimao reçoit le paddock MotoGP depuis 2020. Cinq courses ont déjà eu lieu sur cette piste atypique, qui a accueilli deux Grands Prix en 2021 (Portugal et Algarve).

Dans cet article

6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Betancourt Richard
10 mois il y a

J étais à Portimao pour le Moto Gp ! La sécurité des Pilotes est Capitale , mais l organisation n est pas à la hauteur de l’évènement :::Navettes 2K personnes 2 bus plus d une h pour évacué des tribunes ( Portimao ) Ajouté 2 h pour sortir du parking géré par des clients Respect a ses bénévoles !!! Par contre 4 flics par rond point et Respect 1 seul ( bien qu’il est lâcher affaire débordé) pour 2 k voitures a évacué par un chemin de terre . Il vont Prendre Cher !!!! tout le monde ces plaint même… Lire la suite »

Rico
10 mois il y a
Répondre à  Betancourt Richard

Tout a fait d’accord avec toi !! le stationnement au bout du monde !! pour sortir du circuit par des chemins en terre complètement saturés !! les navettes de bus sont rares et donc pleines !!! et tout cela sous un soleil de plomb !! niveau organisation il mieux !!!!

Bilou
10 mois il y a

Les gros graviers ont été replcé par des plus petits juste avant le weekend du GP, mais pas à toutes les aires de dégagement , seulement à celles considérées comme les plus dangereuses .
Je pense donc que d’ici la saison prochaine, tous les gros graviers auront été remplacé .

Wascal59
10 mois il y a
Répondre à  Betancourt Richard

Toi pas bien parler le français… Un effort, que diable !

Da Silva
10 mois il y a
Répondre à  Bilou

Resté dans les circuits français c’est beaucoup mieux 😂😂👎

Lensiolla
10 mois il y a

==== Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe – – – https://u.to/Fu0GHw