Misano : Quartararo, la confiance dans les valises



Fabio Quartararo estime pouvoir obtenir « un bon résultat » au Grand Prix de Saint-Marin, deux semaines après avoir passé avec succès l’épreuve relevée du Red Bull Ring de Spielberg.

Fabio Quartararo arrive à Misano en tant que leader du championnat du monde MotoGP, et son avantage de 32 points sur Aleix Espargaro lui permettra d’en repartir à la même position de leader, peu importe le résultat. Le Français espère cependant continuer sa marche en avant vers une deuxième couronne mondiale, et il a de quoi être confiant avant le week-end.

D’une part, parce que le Grand Prix d’Autriche, disputé mi-août, s’est mieux passé que prévu. L’enfer lui était promis au Red Bull Ring de Spielberg, du fait du déficit de puissance de sa Yamaha, et il a finalement terminé deuxième après une performance de haut rang. Son dauphin Aleix Espargaro, arrivé sixième, lui a cédé dix points. Le vainqueur, Francesco Bagnaia, qui est aussi son rival pour le titre, ne lui en a repris « que » cinq.

D’autre part, parce que le Misano World Circuit Marco Simoncelli convient bien à la M1, mais aussi à son pilotage. Fabio Quartararo n’y a pas été mauvais en Moto2 (6ème en 2017, 7ème en 2018), puis y est monté sur le podium en MotoGP en 2019 (2ème) et 2021 (2ème). Sont à ajouter à la liste deux places de quatrième lors des Grands Prix d’Émilie-Romagne 2020 et 2021, le MotoGP s’étant rendu à deux reprises à Misano ces années-là.

« La course en Autriche a été très difficile mais gratifiante, introduit-il concernant le Grand Prix de Saint-Marin. Cette deuxième place était excellente pour le championnat, car nous avons quitté l’un de nos circuits les plus difficiles avec une avance plus grande. Je suis heureux que nous roulions à Misano ce week-end. Bien sûr, j’ai encore de beaux souvenirs de mon titre obtenu ici l’année dernière, mais nous devons nous concentrer sur le championnat de cette année. »

« Nous entamons le dernier tiers de la saison, ce qui est toujours difficile, poursuit le Français, donc nous devons nous concentrer et travailler dur. Je me suis entraîné sans relâche pour être au mieux de ma forme. Je sais que mon équipe travaille également aussi dur qu’elle le peut, donc je pense que nous pouvons à nouveau obtenir un bon résultat. »

Fabio Quartararo : « Bagnaia est mon adversaire numéro 1 »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires