Fernandez a « peu de chances de rester chez Tech3 », Gardner a « la balle dans son camp »



Raul Fernandez devrait sortir du giron de KTM et Tech3 en 2023, confie son team-manager, Hervé Poncharal, à GP-Inside. Remy Gardner semble lui avoir la décision entre ses mains.

Qui prendra place dans le box de l’équipe Tech3 en 2023 ? Le team français fait partie des derniers à avoir ses deux guidons encore libres. Le timing de son mercato sera en partie décidé par KTM, puisque le constructeur autrichien passe directement les contrats avec les pilotes. C’était le cas pour Remy Gardner et Raul Fernandez en 2022, et ce sera encore d’actualité la saison prochaine.

Arrivé en MotoGP cette année, après n’avoir fait qu’une campagne en Moto2, Raul Fernandez a du mal à performer. Hors des points lors des premières épreuves, blessé à la main à Portimao, forfait à deux reprises, pas au mieux à son retour, il a dû attendre le neuvième Grand Prix de la saison, à Barcelone, pour inscrire son premier point (15e). Avant de décrocher son meilleur résultat à Barcelone (12e), puis d’abandonner à Assen en raison d’un nouveau problème physique.

Pilote KTM depuis 2018 et l’époque de la Moto3, l’Espagnol serait proche de la fin de son aventure avec les Oranges. GP-Inside récemment eu vent de discussions entamées avec Aprilia pour rejoindre l’équipe satellite RNF, sans que cela n’ait pour l’instant abouti. Dans un entretien à paraître sur notre site ce vendredi 8 juillet, le team-manager du team Tech3 KTM Factory Racing, Hervé Poncharal, confirme que Raul Fernandez est proche d’un départ.

« Les contrats se traitent directement entre les pilotes et l’usine KTM, mais d’après ce que je sais, il y a peu de chances que Raul reste avec nous en 2023, a-t-il confié à GP-Inside. Mais j’espère qu’il ne va pas baisser les bras avant la fin de l’année, car rouler sur une MotoGP est un privilège et c’est la meilleure façon de préparer son futur, peu importe la machine sur laquelle il sera l’an prochain. »

Il nous paraît ici utile de préciser que les troubles que peut rencontrer Raul Fernandez chez KTM n’ont rien à voir avec Hervé Poncharal. L’Espagnol a à plusieurs reprises témoigné de sa reconnaissance envers le Français, qu’il dit considérer « comme un second père » dans le paddock.

Son coéquipier Remy Gardner est dans une position différente. Le patron de KTM Motorsport, Pit Beirer, a récemment fait savoir que KTM souhaitait continuer avec lui en 2023. Hervé Poncharal confirme que la décision est entre les mains du pilote australien, champion du monde Moto2 sortant et rentré dans les points à quatre reprises depuis le début de la saison.

« Remy fait partie des pilotes qui peuvent être encore chez nous en 2023 mais il faut qu’il montre qu’il en a envie, qu’il veut s’impliquer dans le projet. La balle est dans son camp. Il suffit de voir ce que fait Binder sur sa KTM pour constater que c’est possible ! », nous glisse le team-manager français. Monté sur le podium à Losail, rentré dans les points de dix des onze courses déjà disputées, Brad Binder occupe la sixième place du classement provisoire.

Situation de l’équipe, résultats, objectifs de la deuxième partie de la saison : notre entretien avec Hervé Poncharal sera à découvrir en intégralité à la une de GP-Inside.com ce vendredi 8 juillet.

2023 : KTM envoie de bonnes ondes à Gardner

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires