Jorge Martin : « Je peux être champion du monde »



Jorge Martin affirmait cet hiver viser le top-5 du championnat du monde MotoGP en 2022. Mais ne perd pas le nord, et rappelle que son ambition est de monter sur le trône où s’est récemment assis Fabio Quartararo.

Jorge Martin n’est pas là pour faire de la figuration. En fait, il n’est pas là pour terminer deuxième ou troisième. L’Espagnol vise la couronne mondiale, et est certain de ses capacités à pouvoir aller la chercher. Il vient de le rappeler dans une émission de la télévision espagnole DAZN. Le faire en 2022 ferait de lui le premier sacré champion du monde MotoGP dans une équipe satellite.

« Je peux être champion du monde MotoGP. Je ne sais pas si cette année, l’an prochain ou celle d’après, mais je le peux, a déclaré le pilote de 24 ans. J’ai le potentiel et c’est dans mes objectifs Tout le monde connaît mon potentiel et sait jusqu’où je peux arriver. On ne me considère peut-être pas comme un candidat (cette saison), mais j’ai le potentiel pour y arriver. »

Premier poleman de l’année au Qatar, il n’a pu convertir sa performance en qualification en un bon résultat en course. Mal parti, il s’est retrouvé hors du top-5 et ne l’a plus revu. Jusqu’à ce que Francesco Bagnaia ne le fasse chuter sur une tentative de dépassement. Une image qui a symbolisé l’échec du premier week-end de la Ducati Desmosedici GP22, qui n’était pas suffisamment prête.

Francesco Bagnaia, son futur coéquipier ? Jorge Martin ne cache en tout cas pas son souhait de rejoindre le Ducati Lenovo Team, où il prendrait la place de Jack Miller. « C’est quasiment mon objectif principal, a-t-il réaffirmé. Cela viendra avec les résultats. Si je suis devant, je serai où je dois être. »

D’ici là, le champion du monde Moto3 2018 a une saison à affronter avec les couleurs du team Pramac. Pilote satellite, il dispose toutefois d’un soutien de l’usine Ducati, qui lui fournit une GP22. Beaucoup disaient de la moto italienne qu’elle serait la meilleure du plateau, ce qu’elle sera peut-être une fois réglée. Mais Jorge Martin le conteste, et ajoute : la meilleure moto, c’est celle qui gagne.

« Je ne crois pas que ce soit la meilleure moto de la grille. C’est une moto très complète, d’une usine qui a beaucoup de bons pilotes, jeunes, qui apprennent vite. Je ne crois pas qu’il y ait aujourd’hui une moto au-dessus, et cette année les autres se sont beaucoup rapprochés. Mais je crois que l’équipe humaine, les ingénieurs et mécaniciens de chez Pramac et Ducati, sont incroyables, mettent beaucoup de passion. C’est pour ça que la moto a autant progressé ces dernières années. Mais d’autres gagnent. Celle qui a gagné le titre est une Yamaha, et je crois que la Yamaha est la meilleure. Il faut continuer à travailler et tant que nous n’aurons pas gagné le championnat, nous n’aurons pas la meilleure moto. »

Qatar : Les raisons de l’échec de la Ducati GP22

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires