Le dossier Gardner interroge le paddock



Le fait que Remy Gardner ne sera – a priori – pas conservé par KTM en 2023 étonne et questionne le paddock MotoGP, du fait du peu de temps qui lui a été donné dans la catégorie reind.

Remy Gardner ne devrait plus être en MotoGP l’an prochain. Si son coéquipier chez Tech3 KTM Factory Racing, Raul Fernandez, a trouvé refuge dans l’équipe RNF, l’Australien n’a lui « pas de place » pour rester en catégorie reine. Il l’a lui-même fait savoir lors du Grand Prix d’Autriche, mi-août.

Alors que les dernières questions du marché des transferts sont en train d’être réglées, sa situation suscite beaucoup de réactions. De multiples acteurs et observateurs du paddock s’indignent du fait que KTM ne souhaite pas conserver son rookie. Sa place chez Tech3 pourrait revenir au pilote Moto2 Augusto Fernandez, bien que rien n’ait encore été officialisé.

Ils estiment que Remy Gardner est écarté sans avoir eu le temps de faire ses preuves. Champion du monde Moto2 2021, il est arrivé en MotoGP cette saison, et doit préparer ses valises alors que treize Grands Prix ont été disputés. Il est rentré dans le top-15 à quatre reprises (9 points marqués), avec pour meilleur résultat une 11ème place en Catalogne.

Son avenir pourrait s’écrire en catégorie Moto2, où il signerait som retour, comme l’ont fait avant lui Toni Elias, Sam Lowes ou encore Hafizh Syahrin. Le pilote KTM évoquait aussi, il y a quelques semaines, le championnat du monde Superbike, mais presque toutes les places de pilote d’usine sont déjà prises.

Des explications, qui permettront d’y voir plus clair, seront demandées aux deux parties durant le Grand Prix de Saint-Marin, ce week-end.

Gardner pressent son départ du MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires