L’objectif minimum fixé par KTM en 2022



L’équipe officielle KTM veut finir la saison 2022 avec au moins l’un de ses deux pilotes dans le top-5 du championnat MotoGP. Une performance réalisée une seule fois ces cinq dernières années avec Pol Espargaro.

Voilà une demi-décennie que KTM est engagé en MotoGP. Arrivés en 2017, les Oranges ont mangé leur pain noir lors des premières années, avec une moto à développer face aux Honda RC213V, Yamaha YZR-M1 et autres Ducati Desmosedici déjà bien adultes. Les premiers objectifs sportifs étaient de marquer des points, puis inscrire des tops-10, avant de se rapprocher du peloton de tête.

Tout a changé en 2020, saison où les propriétaires de KTM RC16 se sont retrouvés propulsés aux avant-postes. Le troisième Grand Prix, celui de République-Tchèque, a vu Brad Binder écrire l’histoire en devenant le premier à faire triompher la KTM en MotoGP. Miguel Oliveira a ensuite rapporté deux autres succès en Styrie et au Portugal. Pas vainqueur mais monté sur cinq podiums, Pol Espargaro a lui arraché la cinquième place du classement général.

Cinquième : tel sera « l’objectif minimum » poursuivi par l’équipe officielle KTM en 2022. La firme autrichienne n’est pas parvenue à améliorer la performance de Pol Espargaro en 2021, année faite de hauts (deux victoires pour Miguel Oliveira et Brad Binder) et de bas (premières courses en retrait, problèmes pour Miguel Oliveira après une lourde chute…). L’heure de la nouvelle charge a sonné.

« L’objectif minimum, à mon avis, est de pouvoir finir le championnat du monde avec au moins l’un des deux pilotes officiels dans le top-5 à la fin de la saison, a explicité le nouveau manager chez Red Bull KTM Factory Racing, Francesco Guidotti, lors de la présentation de l’équipe. Et ce ne sera pas facile au regard du niveau actuel en MotoGP, avec des courses qui ont souvent des écarts de 8 secondes entre les dix premiers. Puis, plus tu en as, plus tu en veux. »

Une ambition de top-5 partagée par son poulain Brad Binder, meilleur pilote KTM l’an dernier. Le Sud-Africain se donne pour but de « faire mieux » qu’en 2021, année terminée au sixième rang du championnat.

Guidotti : « KTM m’a proposé un travail que je ne pouvais avoir chez Ducati »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires