Remy Gardner soutient son manager contre son père



Remy Gardner a publiquement partagé son désaccord avec les propos de son père Wayne, qui accuse le manager du pilote, Paco Sanchez, d’être à l’origine de sa (probable) absence en MotoGP en 2023.

Pilote KTM depuis 2021, d’abord en Moto2 (Red Bull KTM Ajo) puis en MotoGP cette année (Tech3 KTM Factory Racing), Remy Gardner ne devrait pas rester chez les Oranges l’an prochain. L’Australien n’a pas encore officiellement perdu sa place, mais a déjà commencé à chercher ailleurs, conscient que la route du maintien en catégorie reine est bouchée.

À quoi est dû son (probable) divorce d’avec la marque autrichienne ? Au comportement de son manager, Paco Sánchez, affirme le père du pilote, Wayne Gardner. « C’est vraiment triste que le passage de Remy en MotoGP prenne fin en 2022 à cause du comportement ridicule de son célèbre manager Paco Sánchez avec KTM, s’est fendu le champion du monde 500cc 1987, au matin du lundi 5 septembre, au lendemain du Grand Prix de Saint-Marin. Remy a le talent et le potentiel pour gagner mais il a besoin de faire beaucoup de changements dans le cercle de son management et dans d’autres domaines. »

Ce « comportement ridicule » évoqué par l’Australien fait écho à des déclarations de Paco Sánchez sorties dans la presse en juin dernier, alors que le marché des transferts commençait à s’agiter. Expliquant pourquoi son autre pilote, Joan Mir, alors en quête d’un guidon, n’irait pas chez KTM, il répondait « qu’avec leurs ‘contrats de merde’, Joan préférerait rentrer chez lui’ ».

Les propos de l’Espagnol auraient sérieusement compliqué les affaires de Remy Gardner auprès de son employeur. « Nous aimons vraiment Remy et voulons continuer avec lui. Mais ce serait mieux si son manager ne s’exprimait pas constamment dans les médias », répondait, quelques semaines plus tard, le patron de KTM Motorsports, Pit Beirer, à Speedweek.

Pour Paco Sanchez, les mots ont été sortis de leur contexte dans un but malveillant. Et le manager de s’expliquer sur la chaîne Youtube espagnole TR MotoGP : « Une phrase lors d’une conversation formelle, et non pas une interview, a été mal interprétée avec une mauvaise intention. On m’a demandé pourquoi nous n’avons pas parle avec Ducati ou KTM pour Mir et j’ai dit ça. (Mais) Joan et Remy sont deux pilotes différents. Joan roule devant en MotoGP devant depuis trois ans, Remy est un débutant. Je ne cherche pas un contrat identique à celui de Joan, il doit prouver lui qu’il s’adapte et peut gagner. »

Une douzaine d’heures après le tweet de son père, Remy Gardner s’en est dissocié et a pris la défense de son manager. « Je suis vraiment désolé pour les déclarations de Wayne Gardner contre mon manager Paco Sanche. Paco n’est pas responsable de mon départ de chez KTM, et je crois pleinement en son professionnalisme et son honnêteté. Ensemble nous trouverons un nouveau projet pour continuer à faire ce sport que j’aime tant. »

Champion du monde Moto2 2021, Remy Gardner occupe la 23ème place du classement pour sa première année en MotoGP, avec 9 points marqués après treize courses. La KTM RC16, qui pose aussi des difficultés à son coéquipier débutant Raul Fernandez, ne devrait plus être sienne en 2023. Il pourrait retourner en catégorie intermédiaire, à l’image de Sam Lowes ou Hafizh Syahrin avant lui. L’autre option est d’aller rouler en mondial Superbike, comme l’ont récemment fait Alvaro Bautista et Scott Redding.

À qui la dernière KTM 2023

✪ GP-Inside vous est utile ? Donnez-nous la chance de continuer à l’être en devenant Premium ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu, Aidez-nous à nous passer de publicité et Renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] et la marque autrichienne lui a reproché de n’être « pas assez professionnel ». Des tensions entre son employeur et son manager, Paco Sanchez, ont aussi été […]

[…] et la marque autrichienne lui a reproché de n’être « pas assez professionnel ». Des tensions entre son employeur et son manager, Paco Sanchez, ont aussi été […]