Spielberg, Zarco (5e) : « Dommage pour le podium »



Johann Zarco se satisfait de renouer avec le top-5 en Autriche, mais estime qu’un meilleur résultat était possible sans l’incident lié à Enea Bastianini qui a chamboulé le scénario de sa course.

Sixième sur la grille au Red Bull Ring, Johann Zarco espérait tirer profit des forces de sa Ducati pour repartir du Grand Prix d’Autriche avec un trophée. Il estimait après l’arrivée, ce dimanche, qu’un podium était bien envisageable. Malheureusement pour lui, un incident technique survenu à un concurrent devant lui lui a fait perdre un temps précieux, et a conditionné une partie de son résultat.

Septième après cinq tours, le Français était en train de s’emparer de la sixième place quand il a trouvé Enea Bastianini, victime d’un problème, sur sa trajectoire dans la chicane du virage 2. « Je me sentais plutôt bien en début de course même si j’ai manqué le départ, ce n’était pas dramatique. Le moment clé est quand j’ai doublé Aleix (Espargaro). Mon dépassement était bon, j’allais prendre le virage mais à ce moment Enea (Bastianini) a eu un problème et je l’ai presque percuté. Je m’attendais à ce qu’il prenne le virage normalement mais il attendait, j’ai dû tirer tout droit et j’ai perdu presque quatre positions. »

Descendu au huitième rang, le pilote Ducati s’est alors retrouvé à la bagarre dans le peloton, laissant les leaders s’échapper. « Je me sentais bien, je pense que j’aurais pu rester avec Fabio (Quartararo), mais à partir de là c’est devenu difficile. J’ai dû remonter mais le pneu avant surchauffait. La météo était assez chaude aujourd’hui. C’était nuageux mais pas froid, et quand j’étais derrière les autres le pneu avant chauffait. Alors tu fais des erreurs, tu sens que tu ne peux pas pousser plus, tu essaies de faire baisser la température… »

Maverick Viñales et Aleix Espargaro ne lui ont pas résisté, et une chute de Jorge Martin lui a finalement offert la cinquième place finale. Un bon résultat après Assen (13ème) et Silverstone (chute), même si… « J’ai manqué une chance de monter sur le podium, estime-t-il. C’est dommage parce que le rythme était bon depuis vendredi. Je pense que samedi les autres ont passé un bon cap et c’est devenu plus difficile à partir de là. (…) La vitesse était bonne et je prends la satisfaction de finir dans le top-5 après la chute de Martin. »

Johann Zarco repart d’Autriche à la quatrième place du classement du championnat, après avoir profité de l’abandon d’Enea Bastianini pour repasser devant l’Italien. Il récupère ainsi les commandes du classement des pilotes indépendants.

Bagnaia gagne devant un formidable Quartararo à Spielberg

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Menget
1 mois il y a

Le bad karma pour Espargaro qui a fait une sacrée vacherie à Zarko pendant les essais.