Pourquoi la situation de Yamaha est moins inquiétante que celle de Honda



La Yamaha YZR-M1 n’était pas celle espérée par les pilotes de la marque au test de Valence, mais les essais effectués précédemment indiquent que la firme d’Iwata est sur le bon chemin. À l’inverse, chez Honda, la solution n’a pas encore été trouvée.   

Le test de pré-saison de Valence a fait des heureux, à l’image d’Alex Marquez et de Miguel Oliveira, mais aussi des moins heureux. Deux constructeurs entrent tout particulièrement dans cette dernière catégorie : Honda et Yamaha. Ni Marc Marquez pour l’un, ni Fabio Quartararo et Franco Morbidelli pour l’autre, ne se sont montrés satisfaits de ce qui a été essayé au circuit Ricardo Tormo.

Alors que Suzuki vient de quitter le championnat du monde MotoGP, les deux firmes japonaises restantes sont dans une position délicate. Mais s’il fallait classer les urgences, il est clair que la situation de Honda est plus préoccupante que celle de Yamaha.

Les pilotes Yamaha ont en effet terminé le test de Valence surpris du fait que le nouveau moteur ne montrait pas de signe de progrès par rapport à celui utilisé en 2022. Cette surprise vient u fait que ce moteur 2023 avait préalablement été testé et développé à Barcelone, Misano, Motegi et Jerez, notamment par le pilote d’essai Cal Crutchlow. Et qu’à chaque fois, il y avait bien des km/h en plus. Combien ? « Je ne peux pas le dire, mais beaucoup. Il y avait une grosse différence, pas juste 1 ou 2 km/h », a répondu Fabio Quartararo à GP-Inside.

Si le test de Valence ne s’est pas avéré positif, il semble qu’il s’agisse, pour Yamaha, de circonstances particulières qui ne reflètent pas le potentiel de la nouvelle M1. Quelque chose s’est mal passé, mais une fois le doigt mis dessus, la situation pourra rentrer dans l’ordre. Or, ce n’est pas la même musique chez Honda.

Marc Marquez s’est présenté devant nous après avoir effectué seulement 50 tours, bien moins que les autres pilotes. Sur son visage pouvait se lire sa frustration. Son bilan, glacial, est à lire ici, mais peut être résumé en deux extraits : « On a plus ou moins les mêmes problèmes (…) Avec cette moto là on ne se battra pas pour le championnat. »

Si, pour Yamaha, quelque chose n’allait pas spécifiquement sur ce test de Valence, chez Honda, aucune solution n’a été trouvée ni là, ni auparavant. Marc Marquez a donc prié les ingénieurs japonais de revenir avec des avancées de grande ampleur au test de Sepang, en février. Pour le dire grossièrement : Yamaha a un pied d’inséré dans la case 2023, tandis que Honda n’y a mis qu’un ou deux orteils.

Test Valence : Quartararo « déçu », « quelque chose ne va pas » avec le moteur

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aressa
1 mois il y a

>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h

[…] Pourquoi la situation de Yamaha est moins inquiétante que celle de Honda […]