Test Jerez : Zarco meilleur temps, direction Le Mans



Les pilotes MotoGP ont effectué ce lundi un test d’une journée sur le circuit de Jerez, au lendemain du Grand Prix d’Espagne. Johann Zarco s’est montré le plus rapide, tandis que Fabio Quartararo (3e) a confirmé qu’un nouveau carénage devrait arriver fin mai.

On ne le dira jamais assez, il faut prendre les résultats des tests comme ce qu’ils sont : des temps réalisés lors de journées où le but n’est pas de battre des records, sinon de travailler sur différentes choses pour gagner en feeling, développer la moto ou encore trouver la solution à des problèmes. Il en va ainsi pour la feuille du test de Jerez, effectué ce lundi 2 mai au lendemain du Grand Prix d’Espagne. D’autant plus qu’avec le froid et le vent dont se sont plaints certains, l’heure n’était pas à la prise de risques démesurée.

Tombé en course dimanche, Johann Zarco a signé le meilleur chrono du jour en 1’37.136, quasiment au niveau de son record du week-end (1’37.003). « Je continue à progresser avec le bon feeling », a-t-il fait savoir en cours de route, lui qui disait « manquer de quelque chose » pour être suffisamment compétitif ces derniers jours.

Le Français devance de 158 millièmes Brad Binder, dont le temps – 1’37.294 – a été plus rapide que ceux réalisés par les trois pilotes KTM (et non pas quatre suite au forfait de Raul Fernandez) durant le Grand Prix. Le Sud-Africain est cependant le seul de la marque autrichienne à être bien classé, les deux autres étant restés en 1’38 (Miguel Oliveira 21e, Remy Gardner 22e).

Troisième en 1’37.438 avec des pneus medium, Fabio Quartararo attend désormais les prochaines nouveautés demandées à Yamaha, dont une importante : un nouveau carénage qui lui permettra de gagner quelques km/h en ligne droite. Il est prévu pour le Grand Prix d’Italie, au Mugello, fin mai. Et aidera peut-être aussi Franco Morbidelli à sortir de l’ombre, après un début d’année catastrophique.

Chez Honda, personne n’a chômé. Marc Marquez avait pas moins de trois RC213V à sa disposition, avec notamment des configurations aérodynamiques différentes. L’octuple champion du monde cherche les sensations qui lui font défaut depuis l’arrivée du modèle 2022. Son coéquipier Pol Espargaro a lui été celui qui a passé le plus de temps en piste, avec 85 tours bouclés. Il n’y en a eu que 16 pour Takaaki Nakagami, tombé et touché à la jambe. Il va passer des examens médicaux à Barcelone pour en savoir plus sur son état physique.

Alex Rins affirme avoir mis le doigt sur ce qui expliquait son manque de feeling en course, un bon point pour Suzuki. Joan Mir n’a lui pas pu travailler sur ses problèmes rencontrés quand les températures sont élevées, en raison des degrés inférieurs ce lundi par rapport à la veille. Les deux pilotes Suzuki ont cependant effectué 133 tours à eux deux.

Aprilia, qui vient de perdre ses ‘avantages concessions’ après le nouveau podium de Jerez, a mis à profit cette journée pour intégrer de nouveaux éléments à sa RS-GP : un cadre, un bras oscillant, mais aussi un embrayage important pour Aleix Espargaro, lui qui pointe cette pièce comme le point faible de la moto italienne.

Une dizaine de jours de repos attendent désormais les pilotes, avant de se rendre au circuit Bugatti du Mans pour le Grand Prix de France, du 13 au 15 mai.

Test MotoGP Jerez – 2 mai 2022 :

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Jerez, Zarco (chute) : « Il me manquait quelque chose »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie claire
23 jours il y a

Bravo Johan, c est tout bon pour Le Mans ça, premier des essais sur un circuit technique, belle réussite