Pourquoi Marc Marquez sera à Spielberg ce week-end



Marc Marquez entend profiter de sa présence au Grand Prix d’Autriche pour prendre des informations et commencer à travailler sur le prochain modèle de la Honda RC213V.

Marc Marquez sera au Red Bull Ring de Spielberg ce week-end. L’octuple champion du monde se rendra au Grand Prix d’Autriche, où il fera sa première apparition dans le paddock depuis la fin de l’épreuve d’Italie, le 29 mai dernier. Il s’était ensuite rendu aux États-Unis pour se faire opérer du bras droit, et s’est depuis centré sur sa récupération, laissant le train du MotoGP avancer sans lui.

Onze semaines après son intervention chirurgicale, Marc Marquez n’est toujours pas prêt à remonter sur sa Honda RC213V. Plus de nouvelles seront données à ce sujet après un contrôle médical prévu à la fin du mois d’août, durant la semaine qui suivra le Grand Prix d’Autriche. Mais ce n’est pas pour autant qu’il se rendra là-bas en simple spectateur.

À Spielberg, l’Espagnol entend tout d’abord épauler les autres pilotes Honda, qui traversent une nouvelle période difficile. Représenté par Pol Espargaro, Stefan Bradl, Alex Marquez et Takaaki Nakagami, le HRC est sur une série de trois courses sans top-10. Avoir Marc Marquez en bord de piste pourrait aider à trouver des solutions.

Mais sa présence en Autriche correspond surtout à une volonté de commencer à travailler au développement de la Honda RC213V 2023. Marc Marquez « discute beaucoup » avec son équipe « pour ce qui est de 2023 », et « une importante réunion avec les Japonais aura lieu en Autriche », a-t-il fait savoir.

« La dernière fois, j’ai à mon sens trop déconnecté, a-t-il expliqué, revenant sur la période où il a été écarté des circuits de juillet 2020 à avril 2021. Je souhaite désormais être davantage impliqué, histoire d’être informé des dernières nouveautés quand je reviendrai sur la moto. » Ce qui est son objectif en 2022, puisqu’il espère participer à (au moins) une course, puis essayer le modèle 2023 lors du test de pré-saison de Valence, début novembre.

Son implication dans le développement du futur prototype est d’autant plus importante qu’au moins deux des trois pilotes qui l’accompagneront chez Honda l’an prochain seront nouveaux. Alex Rins découvrira la machine japonaise après avoir passé six ans chez Suzuki, tandis que Joan Mir devrait remplacer Pol Espargaro au Repsol Honda Team. Takaaki Nakagami pourrait lui rester chez LCR Honda Idemitsu ; la place se joue entre son compatriote Ai Ogura et lui.

Silverstone : Honda se passe encore du top-10

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Braccini
1 mois il y a

Après avoir commi l’erreur de ne faire une moto qu’autour de Marquez quand il gagnait, Honda refera elle l’erreur de faire une moto autour de Marquez maintenant qu’il ne gagnera pluq ??

Christophe Neffe
1 mois il y a
Répondre à  Braccini

Ça m’en a tout l’air 🙄